REFLEXION

BIEN QUE LA SOMME SOIT LIMITEE A 2 000 DINARS PAR TRIMESTRE : 60 % des stations de lavage ne paient pas leurs factures d’eau

L’Agence du bassin hydrographique à Oran a adressé des avertissements à plus de 60 % des stations de lavage de véhicules situées à travers le territoire de la wilaya dont le nombre est estimé à 143 stations et ce, pour non-paiement des factures de leur exploitation d’eau, qui s’élèvent à plus de 779 milliards de centimes, sachant que le montant qui doit être versé tous les trois mois par chacune d'elles est fixé à 2 000 dinars.



Cette somme est insignifiante par rapport aux quantités d’eau importantes qu’elles consomment, sans compter celles qui sont perdues, ce qui est à peu près équivalent au montant des cotisations que payent les familles, et selon les statistiques fournies par cet organisme, les quantités exploitées par les stations d'eau de lavage de voitures au cours de l'année en cours ont atteint 267 mille  mètres cubes d'eau. Par ailleurs, il est à souligner que 44 % des cotisations d’exploitation d'eau recueillies par l'agence sont  destinées à la trésorerie de l'Etat,  44 % à la caisse nationale de l’eau et  12 % à l'Agence nationale de gestion intégrée des ressources en eau, qui est l’instance centrale pour un total de cinq agences de bassins hydrographiques à travers le pays. Et dans le même contexte, l’agence du bassin hydrographique a aussi adressé 120 avertissements  aux entreprises  parmi les 160 entreprises recensées à Oran après que leurs propriétaires qui ont refusé de payer leurs cotisations en suspens de même pour les bains, qui consomment de grandes quantités d'eau sans qu’ils procèdent au règlement de leurs dettes  à l'agence, notant que leur nombre est estimé à 425 à Oran, sans compter les propriétaires de citernes mobiles, et cette action a été prise afin de maintenir la bonne conduite des eaux souterraines et la protection contre l'usure et de dissuader les contrevenants aux lois.  Cela vient sans oublier de rappeler aussi des problèmes découlant des stations de lavage de voitures suite auquel la commission auprès de l’Assemblée populaire de wilaya  et la direction de l’environnement ont demandé de la nécessité  de les transférer à l’extérieur du tissu urbain, particulièrement que de nombreux propriétaires ne respectent pas les conditions des cahiers des charges et lois stipulées en termes de bassins de traitement, qui sont totalement absentes de ces structures, ce qui a abouti à la fermeture de 10 stations de lavage de voitures au cours de la période récente, alors que la commission de l’environnement a appelé à la nécessité de prendre des mesures de dissuasion contre les activités commerciales et artisanales qui sont nocives pour l'environnement, en particulier par leur déversement  de quelques matières  dont les huiles de moteurs sans aucun traitement et le bruit pendant leur activité et l'eau de lavage chargée de poussières, ce qui poserait un danger pour l’eau utilisée le fait que la plupart sont liées aux réseaux d’assainissement des eaux usées.

Touffik
Dimanche 6 Décembre 2015 - 16:56
Lu 390 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+