REFLEXION

BIDONVILLES : A qui reviendra la tâche de leur éradication ?

Désormais, la lutte contre les bidonvilles n’est plus une affaire du wali ou du chef de daïra, mais celle des 26 APC de la wilaya d’Oran. En effet, la complicité des élus locaux et le populisme malsain de certains a détruit l’image de marque d’El-Bahia et de ses 26 communes.



Certes, la recherche de la sécurité, d’un emploi ou d’un toit ont poussé des milliers de familles à s’installer dans des abris de fortune, et Oran s’est vite transformée en un ensemble de douars où l’anarchie et le non-droit règnent. Les fléaux sociaux (violence, drogue, prostitution, pauvreté…) ont gangréné ces bidonvilles sortis de nulle part. “L’éradication de ces bidonvilles est notre priorité. Il s’agit d’offrir un toit décent aux familles, un cadre de vie meilleur et une prise en charge des enfants car leur scolarité est aussi une priorité”, affirme un chef de daïra qui a aussi confirmé : “Personnellement, j’ai instruit toutes les APC de ma daïra de redoubler de vigilance et ne tolérer aucune installation de nouveaux taudis. Pour les habitants des bidonvilles recensés, ils auront un toit neuf et décent, nous les prenons en charge, et leurs bidonvilles seront rasés”. Aujourd’hui, Oran, Sidi Chahmi, Es Sénia, Oued Tlélat… sont ceinturées par des ensembles de baraques et de constructions illicites. Leur situation est devenue ingérable et souvent faite de violence, de misère et de maladies. Un ensemble de 40 000 logements, tous types confondus, sera mis dans un futur proche à la disposition des mal-logés et pour la résorption de l’habitat précaire qui gangrène les 26 communes de la wilaya d’Oran. L’impatience des demandeurs de logements sociaux a déjà provoqué des émeutes et des tensions sporadiques. Cependant, les premières réceptions de logements à Bir El-Djir, Gdyel, Haï El-Yasmine, El-Braya, Boufatis, Tafraoui, Sidi Mâarouf, Bethioua… ont redonné espoir aux familles. Le wali d’Oran a pris l’engagement d’établir des pré-affections aux bénéficiaires, une décision unique en son genre qui va être généralisée sur tout le territoire national. Plus important encore, Abdelmalek Boudiaf a finalisé le traitement des dossiers des bénéficiaires de pré-affections avec tous les partenaires (APW, OPGI, DLEP, CNL…) et désormais, le document est devenu presque un acte d’acquisition. Cependant, d’autres familles méritent plus d’attention dans le cadre de l’habitat rural alors que plusieurs douars et bourgades de la wilaya d’Oran attendent leur part de développement local. Les élus fraîchement installés ont du pain sur la planche. A noter qu’un nouveau type de logement sera opérationnel incessamment. Il s’agit du logement social-locatif-vente.
 

Medjadji.H
Samedi 29 Décembre 2012 - 00:00
Lu 206 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+