REFLEXION

BEYMOUTH ET CITE AUSCHER : L’eclairage public fait defaut

Le problème de l'éclairage public a réellement soulevé le courroux de nombreux citoyens du fait que des quartiers sont plongés dans l'obscurité depuis des jours, voire des semaines. Cette situation est d'autant plus déplorable lorsqu'on considère tous les efforts qui ont été déployés dans le passé pour redonner à la ville de Mostaganem le visage digne d'un chef-lieu de wilaya.



Cette fâcheuse situation a fini par créer un climat d'insécurité, notamment dans les quartiers populaires de la ville. Une obscurité totale enregistrée à Beymouth, cité Auscher, Cochon-ville, les rues de la Salamandre et aux cités de la route d'Oran. Par contre, le boulevard principal du siège de la wilaya est devenu  « les Champs Élysées de Mostaganem ». Nombreux sont les citoyens qui s'interrogent sur les véritables raisons de l’absence de l’éclairage public au niveau de ces cités. Est-ce qu’il s’agit d'un problème du à l’'indisponibilité des lampes et ampoules ? Ou bien est-ce du a l'incapacité des responsables du secteur à bien gérer ce travail ? «Ce ne sont pas les poteaux d'éclairage qui manquent, pourtant… la situation dure depuis plus de dix jours sans que personne ne se dérange pour mettre fin a ce problème. Dans les ruelles, la situation est plus inquiétante: c'est carrément l'insécurité!» dira B.K, un habitant du quartier de la cité coopérative. Dans le même contexte, A. B, un résident de la salamandre raconte «qu’il est carrément inconcevable que les plus grandes artères de la ville, notamment celles de la salamandre, ne soient pas éclairées ! Au Front de mer, qui est fréquenté chaque soir par des centaines de visiteurs, on recense un grand nombre de points lumineux défectueux. Sincèrement, c'est une grande désolation pour une ville qui cherche à se faire un nom dans le monde du tourisme local et occuper une place prépondérante dans l'essor de l'économie du pays». Dans tous les cas, les contribuables ont toujours payé leurs factures, ce qui doit inciter les responsables de la commune à satisfaire leurs engagements et prendre au sérieux ce problème qui reste une revendication légitime.

Par B.Adda
Lundi 12 Août 2013 - 11:18
Lu 138 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+