REFLEXION

BENTAIFOUR SENOUCI VANTE SES SECRETS DE BARREUR DE FEU ET LA GUERISON DES MALADIES PAR MAGNETISME : Plus besoin de pompiers à Mostaganem

Une prière murmurée, accompagnée de quelques gestes avec les doigts, sans le camion-citerne feux, voici le « moyen » qu’applique gratuitement, le guérisseur magnétiseur M. Bentaifour Senouci pour éteindre le feu d’une forêt à distance. M. Bentaifour à Réflexion : « Je fais corps avec les personnes que je soigne et à qui j’ai le plaisir d’ôter la douleur, et je peux même éteindre un incendie de forêt ou autre à distance », nous dit-il. Curieux de savoir plus sur cet homme qui veut faire chômer les pompiers de Mostaganem, le journal ‘’Réflexion’’ s’enfonce dans son enquête. Enquête sur ce barreur de feu :



Pendant deux siècles, la ‘’rokia’’ a été pratiquée en se heurtant, continuellement au scepticisme des cercles scientifiques.  Autour de ces deux polémiques, imaginaire et réel,  les débats et les études se sont succédé tout au long du 20ième siècle sans fournir de piste sérieuse quant à l’existence d’un substrat neurologique à la base de la ‘’rokia’’. Dans ce contexte, le journal « Réflexion » a accueilli en son siège M. Bentaifour Senouci qui prétend être un raki et en même temps un guérisseur magnétiseur  qui selon lui, il possède un don de barreur de feu et il a guéri plusieurs  patients atteints de diverses maladies  qui après un contrôle médical de la part de certains spécialistes qui ont affirmé  que les résultats  sont  probants selon ses propos et que les patients ne présentaient aucune séquelle de leurs maladies.
Barreur de feu à distance :
Nuit et jour, le téléphone  ne s’arrête pas de sonner  chez cet homme bizarre,  âgé de 60 ans  au regard clair, et d’un air confiant en lui même, a paniqué devant le directeur du journal quand il a allumé quelques débris de papier, lui demandant de l’éteindre à distance. Le malheureux, qui  n’était pas dans son heure, ou il ne s’était pas préparé d’avance  a échoué dans son premier  test avec le directeur  du journal.
 Mais  parfois  on manque de secrets, surtout quand on se trouve devant le diable en personne qui n’est autre que les (journalistes de Réflexion). Nous ne voulons pas  censurer la suite de l’histoire de ce guérisseur, nous rapporterons les dires tels qu’ils sont :
 A en croire M. Bentaifour Senouci, ce dernier  a un secret, ‘’le don ‘’des barreurs de feu : quelques paroles murmurées accompagnées de gestes discrets qui peuvent atténuer le feu et accélérer l’extinction de l’incendie, parfois à des dizaines de kilomètres de distance. Pour cela, M. Bentaifour n’a besoin que du  nom du lieu de l’incendie.  « Je ne peux pas dévoiler les secrets de l’intervention, mais j’avoue  que je suis quelquefois surpris, moi-même, de ce que je fais et des résultats que j’obtiens», confie M. Bentaifour .
Qui est M. Bentaifour Senouci ?
M. Bentaifour  Senouci est né le 01 Mai 1950 à Hadjadj (ex Bosquet) une commune  relevant  administrativement de la wilaya de Mostaganem. Actuellement, il réside à la cité Djebli Mohamed (ex Mont plaisir) à la ville de Mostaganem. Il poursuivi ses études jusqu’au cycle  moyen en décrochant son Brevet  élémentaire moyen suite à quoi, il exerça en qualité d’instituteur du cycle primaire de 1969 à l’année 2000  pour enfin sortir en retraite. De prime abord lors de l’interview et de son propre chef, il affirma qu’il ne croyait pas en le magnétisme sans pour autant démontrer les raisons plausibles et justifiables d’une manière scientifique son rejet de ce type de procédé. Cependant, concernant  son don de raki et d’hypnotiseur, il nous raconta que durant l’année 2006, alors qu’il se trouvait chez lui en face du téléviseur allumé, tout en tenant sa montre suspendue dans sa main vit subitement que sa montre tournait dans le sens des aiguilles d’une montre alors que l’écran du téléviseur montrait  des hommes en train de discuter, par contre lorsqu’ apparue une scène de femmes, la montre tourna subitement dans le sens inverse, ce qui l’étonna et le poussa à en savoir plus, c’est que ceci fut découvert à travers la montre et non sur ma personne affirma t-il. A partir de cela, sa curiosité le poussa a tenté certaines expériences.
Charité bien ordonnée, commencer par soi- même
Pour en avoir le cœur net, il fit la première expérience sur sa propre personne car il souffrait du nerf sciatique et toujours selon M.Bentaifour commença  tout d’abord par lire certains versets du Saint Coran et boire de l’eau bénite, la Rokia et l’hypnotise  tout en utilisant la montre qui selon lui a donné des résultats satisfaisants ; Par ailleurs et toujours selon le même procédé, il put se faire guérir d’un problème rénal car selon lui après cela, son médecin traitant lui confirma qu’il n’avait plus de calculs rénaux. Il affirma « que sur la base de cela, j’ai commencé par tenter cette expérience sur plusieurs patients à savoir des femmes, des enfants et des hommes qui selon lui présentaient  diverses  maladies et qui ont  été guéri selon lui  car des pièces justificatives de médecins faisaient foi. Il prétend qu’il est en mesure de guérir plusieurs sortes de maladies comme par exemple : le nerf sciatique, les crises épileptiques, les piqûres de scorpions, les diarrhées chroniques, les cauchemars, la sorcellerie, les hémorragies, les amygdales, les douleurs rhumatismales, les problèmes rénaux comme les calculs rénaux de moins de 06 millimètres et d’éteindre le feu à distance par le biais de l’hypnotise. Tout cela se faisait au moyen de la montre mystérieuse, la ‘’rokia’’ (versets du Coran et Douaa), l’eau bénite et l’hypnotise. Selon M. Bentaifour, les prix de ces prestations sont presque insignifiantes à savoir que cela peut aller de 50,00da jusqu’à 1000,00da. ‘’Je pratique cela au sein de mon domicile et parfois je me déplace chez les patients de mes propres moyens’’ affirma t-il.  Sur la question de savoir pourquoi M. Bentifour qui détient tous ces pouvoirs n’a-t-il pas fait les démarches légales et réglementaires pour exercer cette pratique qui selon lui est bénéfique à plus d’un titre et est presque gratuite soulagera bien les démunis sur le côté santé   et sur le côté pécuniaire, sa réponse fut la suivante c’est qu’il ne connaissait pas la procédure à entamer. Jusqu’à quand ce conflit entre la science, la médecine alternative et le charlatanisme durera t-il pour trouver  un jour son épilogue ?         

 

BENYAHIA EL HOUCINE
Mardi 4 Novembre 2014 - 16:53
Lu 2724 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+