REFLEXION

BENI SAF (AIN TEMOUCHENT) : 12 milliards de centimes pour réhabiliter l'aquarium

Longtemps oublié par les compétences lointaines, l'aquarium de Beni-Saf est-il en passe d’être réhabilité enfin ? Va-t-il enfin et être restauré et ressuscité à nouveau ? Le terme n'est point galvaudé ici puisque (le musée de la mer) qui faisait la fierté de toute une ville allait connaitre après une lente descente aux enfers une mort quasi-clinique.



Finalement,  la direction de la pêche de la wilaya d’ Ain Temouchent a débloqué une enveloppe de 12 milliards de centimes pour la réhabilitation de l’aquarium, une opération qui portera sur son réaménagement et son équipement vu qu'il sera érigé en annexe halieutique relevant du centre national de recherches et de développements de la pêche et de l'aquaculture ( CNRDPA) choisi pour abriter l'un des huit centres de recherches nationaux pour le développement de la pêche et de l'aquaculture. Les travaux seront axés sur le renforcement des fondations, la réfection des murs et des dalles,  le réaménagement et la modernisation des pièces d'expositions ainsi que le remplacement de tous les équipements hydrauliques et électriques par un réseau neuf. Construit en 1958 sur le modèle de celui du vivier à poissons de la principauté de Monaco, l'aquarium situé à l'est de la plage du puits était jadis un passage oblige pour tout visiteur. En effet, ce dernier  sera sauvegardé en tant que mémoire collective historique et culturelle de Beni-Saf ainsi que de toute la région ouest dans le but de promouvoir la recherche et la formation dans le domaine de la pêche et l'aquaculture et par conséquent la création d'un pôle d'attraction éducatif et touristique exposant les diverses sortes d’espèces de la faune aquatique de la région. Placé une première fois sous la férule de l'institut supérieur des techniques de la pêche et de l'aquaculture de Bou -Ismail ce téléguidage de 500km de distance aura connu quelques ratés en  1977 changement de tutelle et de station car l'aquarium devient station et dépendra de l’école des mousses jusqu'en 1980 , il sera ensuite transféré au ministère de l'enseignement supérieur et sera intégré à  l'institut supérieur de la mer et de l’aménagement du littoral pour enfin  être intégré  actuellement vers celui de la pêche et de l'aquaculture.

HOUCINE BOUNA
Mardi 19 Août 2014 - 11:02
Lu 218 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+