REFLEXION

BENDOUKHA BELEBNA, ENTRAINEUR DE L’USM ORAN A REFLEXION : «La victoire est bonne pour le moral »

En marge de la rencontre qui avait opposé l’USM Oran au CB Ain Tèdeles qui s’est fait battre sur son propre fief et pour la première fois par la redoutable formation oranaise, nous avons croisé le chemin de l’entraineur Bendoukha qui a bien voulu nous répondre à nos questions :



BENDOUKHA BELEBNA, ENTRAINEUR DE L’USM ORAN  A REFLEXION : «La victoire est bonne pour le moral »
Réflexion : Que devient Bendoukha, après une longue éclipse ?
Bendoukha Belebna: Certes oui, cela fait un bail que je n’avais pas fait surface, mais j’étais toujours sur les terrains de football; car après avoir drivé le SA Mohamadia, pour finir à Maghnia IRBM j’ai eu la chance et l’aubaine d’être nommé conseiller de sport au niveau de la DJS d’Oran. Instructeur et formateur des jeunes entraineurs et éducateurs, FAF 1 et FAF 2 et tout l’honneur est pour moi.
R: Comment se fait-il que vous drivez la formation l’USM Oran ?
B. B: Le président du doyen est un ami d’enfance, et c’est bien que c’est grâce à lui que j’occupe  ce poste au niveau de la DJS et de la FAF. Aussi  il m’a invité à prendre les destinées du doyen, chose que je peux refuser étant donné que c’est une équipe où la moyenne d’âge est de 21 ans, disciplinée sur tous les plans, et pratique un football de charme.
R: Le match que vous redoutiez, vous l’avez en fin de compte remporté et haut la main et c’est la première défaite de l’équipe que vous avez battue ?
B. B: Oui, c’est une équipe que je ne connaissais pas et que je n’ai jamais vu jouer et elle n’avait pas encore de défaite, alors mettez-vous à ma place la victoire elle est  méritante, et mes poulains ont bien géré le match, et les consignes que je leur avais données ont été appliquées à la lettre. L’adversaire est coriace et il nous avait donnés du fil à retorde tant par sa vivacité, sa  fougue et n’avait jamais perdu espoir jusqu’au coup de sifflet final qui nous a enfin soulagé.
R: Maintenant que vous venez de remporter votre première victoire et hors de vos bases, quelles seront les suites des opérations et matchs ?
B. B : Oui; certes cette réconfortante victoire va nous motiver encore plus à travailler davantage d’autant plus que mon équipe est très jeune et malgré leur technique et tout le savoir faire, il manque énormément d’expérience, c’est pour cela que pendant le mercato on a recruté un ou deux joueurs de grande expérience dans chaque compartiment et avec le temps et beaucoup de travail nous arriverons inchallah à former une équipe redoutable et très difficile à battre, surtout avec des jeunes comme Righi; Oukil Mazouni, Fadel, Benyamina, Benmoussa etc.  la liste est longue ; ce sont de jeunes joueurs pétris de qualité et surtout très disciplinés, avec un peu plus d’assiduité ces jeunes loups feront plus tard le bonheur des grandes équipes de ligue 1 professionnelle.
R: Donc c’est une aubaine d’avoir cette jeune équipe sous votre coupole ?
B. B : Une très grande chance, et c’est un grand plaisir et joie d’être éducateur et la joie d’avoir cette jeune équipe très ambitieuse et très optimiste, leur joie de jouer et de se frotter au grand cadre et faire le même jeu avec ces cadres ne dit pas que «  petit oiseau, deviendra grand » je n’oublierais jamais les deux belles années que j’avais passé à Mostaganem quand j’étais entraineur de l’ES Mosta. Merci à vous et à votre journal.    
 

M.A.R
Lundi 10 Décembre 2012 - 00:00
Lu 762 fois
SPORTS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+