REFLEXION

BENABDELMALEK RAMDANE : L’emblématique phare de Cap Ivy, totalement restauré

Une nouvelle qui a réjoui les amateurs de cet emblématique phare situé sur la colline de la Commune de Ben Abdelmalek Ramdane de Mostaganem, à quelques mètres en contrebas du bord de la mer construit selon l'Office National de Signalisation Maritime (ONSM), en 1898 et situé à quelques encablures de la commune de Benabdelmalek Ramdane, surplombant le piémont d’une montagne boisée d'une hauteur totale niveau mer de 122.8 mètres d'altitude.



Ce phare était visible par temps clair à plus de 120 km, avec une tour construite à quelque 212 mètres au-dessus du niveau de la mer. Ce phare fonctionne depuis plus de 132 ans et n’est jamais tombé en panne. Il sert à réguler la navigation maritime, il indique les zones dangereuses aux abords des côtes et guide les navires vers le port de Mostaganem. Malgré l’intérêt pour ce monument du domaine maritime tant chanté peint par Hachemi Ameur, le Picasso Algérien dans ses aquarelles, l’information est passée inaperçue dans les médias locaux et nationaux. C’est lors d’un passage en voiture sur la route en allant vers Ouillis qu’un membre du journal Réflexion découvrit la splendeur de l’œuvre finie, l’émerveillement était à la hauteur de la magnificence du tableau naturel qui s’offrait aux visiteurs, avec comme prime à la clef, un mythique phare totalement restauré par les autorités concernées. Comme sorti d’une carte postale d’un des pays européens, le monument n’avait rien à envier à ceux des côtes bretonnes ou normandes, digne des nations touristiques. L’occasion ne fut pas ratée afin de prendre quelques clichés photographiques professionnelles afin d’illustrer au mieux la description de cet article, dont le journal Réflexion faisait l’écho régulièrement de l’état d’abandon dans lequel se trouvait jusqu’à une date récente, le célèbre phare mostaganémois. Enfin, selon des bruits émis par la presse, la restauration du phare maritime en question fut entreprise juste avant la dernière visite du Ministre du Tourisme, M. Amar Ghoul à la wilaya de Mostaganem. Cette restauration entre dans le cadre des missions de l'Office National de Signalisation Maritime sous tutelle du Ministère des Travaux Publics, qui est chargé de l’amélioration et l’entretien de l’ensemble des ouvrages de signalisation maritime du pays.  Une louable initiative en soi.

ASM
Dimanche 5 Juillet 2015 - 17:47
Lu 572 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+