REFLEXION

BECHAR : Une femme médecin et une sage-femme membres d’un réseau d’avortement

Selon des sources sécuritaires, les éléments de la brigade criminelle auprès de la police judiciaire relevant de la sureté de wilaya de Bechar, ont réussi à démanteler un réseau de malfaiteurs spécialisé dans les avortements de mères célibataires et de falsification de documents officiels et d’abus de pouvoir



Les mêmes sources ont indiqué que l’opération décrite par les services de sécurité de succès est venue après une vaste enquête menée par les éléments de la brigade criminelle suite à laquelle ont bien étudié certaines informations crédibles sur la présence de l’une des mères célibataires qui s’est fait avortée elle-même, où elle a été identifiée et arrêtée par la même brigade qui l’avait soumise à une enquête préliminaire, où elle a avoué son crime et les scénarios qui l’ont entouré avec des complicités contre des sommes d’argent de 35 000 dinars, et il s’agit de trois femmes à leur tête une femme médecin, assistée par une sage-femme et une femme de ménage, qui ont été arrêtées et soumises à enquête menée par les éléments de la brigade criminelle, la première mise en cause répond aux initiales de «A.Kh» âgée de 44 ans qui était sur le point de fuir vers la wilaya d’el Bayadh,  et qui a été arrêtée et conduit au siège de la sureté de Béchar pour enquête. Sur ordre du procureur, il a été procédé à la perquisition du lieu du crime, où il a été saisie des médicaments utilisés dans les avortements et l'arrestation d’autres suspects, et il s’agit de DMA, âgée de 23 ans et FK, 24 ans pour non dénonciation de crime selon la même source qui a précisé qu’après l’achèvement de la procédure d’usage, les mis en cause ont été présentés devant le procureur de la République près le tribunal de Béchar qui a ordonné de placer sous mandat de dépôt, les dénommées MY, 52 ans, A.Kh, 44 ans, et AL 50 ans, quant à BN 25 ans, et DM, 23 ans, ont été laissées sous contrôle judiciaire, alors que l’inculpée FK, âgée de 24 ans, a bénéficié de la liberté provisoire, pour les délits de constitution de bande de malfaiteurs, spécialisée dans les avortements illégaux, falsification de documents officiels, et abus de  pouvoir.

Touffik
Dimanche 4 Janvier 2015 - 10:58
Lu 351 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+