REFLEXION

BECHAR : Pourquoi la mairie utilise le papier carbone usé à plusieurs reprises ?



On se pose des questions sur le papier carbone usé qui s'utilise à plusieurs reprises. Les bureaux administratifs de l'état civil de la commune utilisent le papier carbone de mauvaise qualité. Ce papier carbone après une seule utilisation perd ses propriétés organiques de calquage, qui est l'impression par la duplication pour les formulaires, extrait de naissance simple, fiche individuelle et  fiche familiale. Ailleurs, dans le monde, les administrations se sont développées dans le domaine de la bureautique ce qui exprime l’introduction des moyens et des outils de l'informatique. L'administration ne prête pas attention sur  l'impression par ce papier  quand il s'abime, d'où  la lecture devient difficile et l'écriture ne s'inscrit pas impeccablement. L'écriture sur une fiche familiale ou bien un autre document ressemble à des traces de circulation de fourmis sur le papier blanc. Citons encore que la mauvaise écriture conduit automatiquement à l'encouragement  pour la falsification de ces documents administratifs. On ne peut pas distinguer et différencier entre un chiffre et une lettre. Un  préposé  au guichet  nous a répondu par la formule"" Allah ghaleb " qui est devenue courante quotidiennement dans les oreilles des usagers. Ajoutons encore des interrogations, y a t-il du papier carbone de bonne qualité ?, y a t-il des imprimantes ?, y a t-il problème ? Toutes ces interrogations inquiètent les citoyens qui font face à ce mauvais travail qui donne l'engouement à ne plus se rendre à ces bureaux de l'état civil. L’écriture est un bon art et la bonne écriture représente le miroir de l'administration. 

Mohammed SMAIL
Mercredi 3 Avril 2013 - 09:02
Lu 188 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+