REFLEXION

BECHAR: Perte d'eau et négligence



BECHAR: Perte d'eau et négligence
L'association Malek Ben Nabi qui représente le quartier de Gharassa a effectué une demande à l'unité de Béchar (Algérienne des Eaux) pour intervenir à la réparation de cette perte d'eau et c’est en date du 7 novembre 2009, que l’unité de Béchar a enregistré la demande de l'association le 8 novembre 2009 sous le numéro 3462. Cette situation perdure jusqu'à ce jour. Les habitants de ce quartier tirent la sonnette d'alarme pour que ce service des eaux mette fin rapidement à cette situation dérisoire. Nos interlocuteurs nous ont signalé que le réseau de distribution nécessite une révision technique. Les habitants de ce quartier sont très inquiets. Cette eau potable qui représente la vie, ruisselle dans toutes les rues du quartier au su et au vu de tous. Certes c'est une négligence de la part de l'Algérienne des eaux. Cette eau perdue représente une menace d'osmosité et favorise la culture des staphylocoques et streptocoques de l'eau stagnante de la conduite dans ce fossé qui se réchauffe par rayonnement solaire rapidement et développe des allergies pour les habitants riverains de l'oued. Ces habitants veulent être protégés et incitent la direction de l'environnement à faire un constat environnemental sur la capacité de mètres cubes qui ont été perdus avec négligence dans ce quartier depuis 2009.

Mohammed Smail
Mercredi 30 Mars 2011 - 23:01
Lu 701 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+