REFLEXION

BECHAR : On se prépare pour le Ramadhan



À Bechar, les odeurs des épices du ramadhan accompagnent les courants d’air dans les ruelles étroites des herboristes et des boutiques d’épices. Une tradition qui est connue depuis des siècles. Pour le mois sacré du Ramadhan toute chose doit être pure et saine et le goût des nourritures aussi doit être très différent en saveur des autres goûts des onze autres mois. A chaque arrivée de ce mois, la ruse commence à faire face aux consommateurs avec des prix exorbitants. L’ail se vend à 650da le kilogramme, occultisme de certains matières de base consommables, telles que, dattes, pruneaux, raisin sec et plusieurs produits. Chez certains commerçants cela existe, mais à quel prix. Le radio trottoir estime que tout va bien à propos des prix durant la première quinzaine du mois de ramadhan. Des consommateurs sont optimistes et d’autres sont pessimistes  parce qu’ils ont vécu longuement et longtemps avec ces habitudes de ventes illicites de produits alimentaires durant ce mois sacré. Tous les habitants de la wilaya se préparent pour bien gérer leurs agents en matière économique et nul ne peut prévoir la balance financière de son foyer durant 29 ou 30 jours.                             

Mohammed Smail
Mardi 9 Juillet 2013 - 10:43
Lu 97 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+