REFLEXION

BECHAR : Des travaux dérangeants à Kenadsa

A Kenadsa dans la wilaya de Bechar, les gens ne savent plus où donner de la tête, après l'achèvement, il y a quelque temps seulement, des travaux d'aménagement et d'embellissement de la ville pour l'amélioration du cadre de vie des citoyens.



Voilà de nouveaux travaux de branchement au réseau du gaz de ville et de rénovation d'une partie du réseau d'assainissement des eaux usées, entamés au niveau de certaines rues et ruelles  de cette cité, mettant les automobilistes et les piétons dans un embarras total, à la suite du blocage d’une partie de la route  à la circulation. Visiblement au milieu de la chaussée les travaux vont bon train, un grand tronçon d'une profondeur de quelques deux mètres est creusé pour raccorder la tuyauterie au nouveau réseau. Mais la question que se pose tout le monde : pourquoi n'existe-t-il pas de coordination entre tous les services concernés pour que ces travaux soient faits tout à fait, au début des premiers travaux d'aménagement qu'avait connu cette ville? Au lieu qu'à chaque fois revenir à la charge pour entreprendre d'autres travaux dans les mêmes lieux et endroits ! Le problème va se poser sérieusement concernant la remise en l'état de  cette voie, puisque le goudron à été complètement abîmé. Ceux qui empruntent cette voie vont certainement y souffrir ainsi que les commerçants de cette artère. Contacté, un groupe de commerçants indiqueront que cela fait une semaine qu'ils n'avaient pas ouvert leurs boutiques à cause des travaux de ce réseau en question. Qui va nous indemniser ? C’est une perte sèche pour nous. Ne cessent-ils de répéter à ceux qui veulent bien les entendre. Il est à signaler aussi que le programme d'aménagement urbain dans cette ville n'a pas touché tous les quartiers, puisque certains grands quartiers n'ont pas été touchés du tout, ni en matière de revêtement des rues et ruelles et autres placettes, ni en matière de rénovation des trottoirs, créant un véritable déséquilibre entre les habitants de cette même ville. Face à cet état de fait, les autorités concernées doivent réagir pour mettre un terme à cette situation qui prend de l'ampleur et laisse penser que les pouvoirs publics font dans le favoritisme. Contacté par nos soins, un vice président de l'APC de cette localité dira : s'agissant du goudron de l'artère principale, c'est l'entreprise réalisatrice qui doit le prendre en charge et refaire cette route à son état initial. Pour ce qui est du Hai la Barga, les habitants doivent savoir que les autorités vont le prendre en charge pour le remettre comme les autres quartiers.      

Fendaoui Hadj
Dimanche 23 Mars 2014 - 18:09
Lu 89 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+