REFLEXION

BECHAR : Des assurances sécuritaires durant le mois de Ramadhan

A Bechar, un important plan sécuritaire et de surveillance est mis en place durant le mois de ramadhan par l’administration des services de la Sûreté de wilaya, apprend-on auprès de la cellule de communication de cette institution de police.



Notre source ajoute également, que ce dispositif sécuritaire rentre dans le cadre du renforcement de ses activités, afin d’assurer aux citoyens de passer ce mois de piété et de dévouement dans la sérénité et la quiétude. En effet, cette initiative louable est devenue une tradition que cette institution entreprend chaque année durant ce mois sacré plus particulièrement dans le but aussi de faire face à toute éventualité pouvant remettre en cause la douceur de vivre et porter atteinte à l’ordre public. Un programme sécuritaire qui consiste à veiller sur la paix du citoyen et la protection de ses biens donnera sûrement des résultats tangibles sur le terrain. C'est du moins l'avis de plusieurs observateurs de la scène locale, eu égard à la multiplication des tournées et de contrôles à travers la ville, notamment  les endroits réputés sensibles et qui vont permettre aux services d'ordre de mettre hors d'état de nuire  plusieurs malfaiteurs et groupuscules en cette première semaine de ce mois sacré, où des familles et des gens veillent habituellement et pourraient se heurter à des gestes et faits qui peuvent troubler leur sécurité. Ainsi, avec une bonne répartition des éléments des forces de sécurité à travers plusieurs points, particulièrement ceux connus par la fréquente pression piétonne à l'intérieur des artères principales et autres places publiques, les gens vont se sentir en paix. Ainsi, la présence des agents de police  dans ces endroits va sûrement  renforcer davantage la confiance des citoyens et dissuader en même temps d’éventuelles tentatives d'agression ou de vol. Cette assurance transparente sera un bon signe du retour de la vie  nocturne durant ce mois exceptionnel et pourquoi pas pendant les autres mois ordinaires aussi, du moment que l'effectif des agents de l'ordre est important et la volonté affichée des responsables en charge de ce secteur ne souffre d'aucun doute, indiqueront plusieurs citoyens. Il est à noter que ce dispositif sécuritaire est déployé même au niveau des mosquées et des quartiers populaires où la présence sur place des agents de l'ordre, suivie des tournées à chaque fois des brigades des éléments de la BMPJ est rassurante à plus d'un titre, et les gens vont se sentir vraiment à l'aise, nous a fait savoir un groupe d'habitants du quartier Debdaba. Et de poursuivre, « de ce fait les gens vont sortir de chez eux sans aucun problème et vont rester dans la rue jusqu'à une heure tardive de la nuit sans se soucier de rien, grâce à la présence et au déploiement des services de sécurité à travers la ville. Nous demandons à ce que cette stratégie sécuritaire dure même en dehors de ce mois de ramadhan, parce qu'elle sera efficace et mettra fin à beaucoup d'actes de vandalisme et d'agression dans cette ville, notamment à ces dealers et trafiquants de drogues qui sillonnent la ville. » Il n'y a pas longtemps, traverser une rue ou une ruelle des quartiers comme Debdaba Gouray ou Bechar-Djedid était considéré comme de véritable coupe gorge durant la nuit sans être inquiété, c’était vraiment une chose rare pour ne pas dire impossible. Actuellement, la donne semble avoir changé et les délinquants ne contrôlant plus rien, semblent avoir été quasiment éradiqués, ont relevé nos interlocuteurs. Par ailleurs, il est à signaler aussi que selon le bilan semestriel des activités des services de police judiciaire, il ressort que 734 affaires ont été enregistrées dans lesquelles sont impliquées 429 personnes, dont 221 ont été incarcérées et 197 autres mises en citation directe. Les actes de vols semblent être le délit prépondérant avec 314 vols impliquant  127 personnes, suivi des coups et blessures volontaires avec 170 affaires impliquant 103 personnes. Les infractions en matière de drogue semblent avoir pris du recul par rapport aux années passées avec 56 affaires impliquant 75 personnes.                         

Fendaoui Hadj
Lundi 7 Juillet 2014 - 11:36
Lu 103 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+