REFLEXION

BATIMENT, HYDRAULIQUE ET TRAVAUX PUBLICS : Vers la constitution de groupements d’entreprises



Lors d’une rencontre tenue  à l’hôtel « Liberté », marquée par la présence de nombreux chefs d’entreprises en activité dans les secteurs du bâtiment de l’hydraulique et des travaux publics, il a été suggéré la création de groupements d’entreprises. En effet, suite aux derniers amendements du code des marchés, les entreprises ont désormais toutes les facilités pour la création de groupements et prendre part aux grands projets de bâtiment, d'hydraulique et de travaux publics qui seront réalisés. Selon le président de la confédération patronale, trois groupements ont été créés, dont un à l'est et un autre au centre du pays composés de 9 entreprises chacun, et un troisième groupement à l'ouest comportant 12 entreprises. La rencontre s'est voulue donc une campagne de sensibilisation des entreprises pour adhérer à ces groupements, chacune selon ses capacités. Dans le secteur du bâtiment, les projets ont été attribués. Reste, précise le représentant de la confédération, le secteur des travaux publics avec les projets de l'autoroute Est-Ouest dans les Hauts-Plateaux, la pénétrante Est-Ouest, le redoublement des routes et les pistes. Les groupements pourront bénéficier de ces projets dans le cadre du gré à gré et avec un cahier des charges spécifique. Lors des débats, les intervenants ont relevé le problème de la qualification du groupement qui a été posé au moment du dépôt du dossier. Le représentant de la SNC Issad et frères a expliqué: «Au moment du dépôt du dossier de création de notre groupement, nous avons été surpris d'apprendre qu'il existe un vide juridique concernant la qualification du groupement. Quelle qualification faut-il donner au groupement ? C'est la question qui est posée». Selon le même intervenant, au début aucun ministère n'a voulu prendre en charge le problème. Mais la question a été réglée avec le directeur des Contentieux au ministère des Travaux publics. La qualification du groupement sera celle du partenaire national +1, dans le cas où le partenariat est fait avec une entreprise étrangère. Pour le groupement composé d'entreprises nationales, la qualification prise en compte sera celle du chef de file.    

Medjadji. H
Samedi 28 Décembre 2013 - 17:20
Lu 434 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+