REFLEXION

Attentat à la voiture piégée contre la gendarmerie à Tamanrasset

24 GENDARMES ET PLUSIEURS CIVILS BLESSES

Vingt-quatre personnes ont été blessées dans la matinée du samedi, dans un attentat à la voiture piégée contre une caserne de la gendarmerie de Tamanrasset (1.970 km au sud d'Alger).Dix gendarmes et 14 civils ont été transportés à l'hôpital, certains dans un état critique, et l'auteur de l'attentat est mort déchiqueté par l'explosion, affirme des sources



Attentat à la voiture piégée contre la gendarmerie à Tamanrasset
L'agence de presse algérienne APS a également annoncé l'attentat, sans toutefois préciser le nombre de victimes. Selon un journaliste de l'APS sur les lieux un "important dispositif de sécurité" a été mis en place autour de la zone de l'attentat.  L'attentat a été perpétré,  par un kamikaze qui a lancé sa voiture contre le siège de la gendarmerie occasionnant d'importants dégâts matériels. Selon une source sécuritaire, l’explosion, qui est l’œuvre d’un kamikaze, a fait 24 blessés légers parmi les gendarmes. L'un d'eux a toutefois été grièvement blessé à l’œil. On déplore, en outre, plusieurs blessés parmi les civils mais aucun bilan définitif  n’est disponible actuellement. L’explosion a également provoqué d’importants dégâts matériels aux environs du groupement de la gendarmerie. Le bilan aurait pu être plus lourd, selon la source, si le kamikaze, qui était à bord d’une Toyota Station, n’avait pas été stoppé au milieu de la cour du groupement. C’est la première fois qu’un attentat est perpétré dans la ville de Tamanrasset.  

UN GROUPE ISLAMISTE OUEST-AFRICAIN REVENDIQUE L'ATTENTAT DE TAMANRASSET
Le Mouvement unicité et jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) a revendiqué samedi dans un message à l'AFP au Mali l'attentat contre le groupement de la gendarmerie nationale à Tamanrasset, qui a fait 29 blessés légers parmi les gendarmes. « Nous vous informons que nous sommes à l'origine de l'explosion (...) ce matin à Tamanrasset, a indiqué le Mujao, dans un court message écrit  le Mujao  qui est un nouveau groupe islamiste qui prône le jihad en Afrique de l'Ouest. Il est apparu au grand jour en décembre 2011 en revendiquant l'enlèvement de trois Européens dans les camps sahraouis de Tindouf. L'attentat  a été perpétré vers 7 heures du matin contre le groupement de la gendarmerie nationale située au quartier Tahagart, dans le centre de Tamanrasset, selon TSA. C’est la première fois qu’un groupe terroriste étranger réussit à commettre un attentat en Algérie. En revendiquant cette attaque commise sur le sol algérien contre la gendarmerie, l’un des symboles de l’État et de la lutte antiterroriste, le Mujoa donne du crédit aux affirmations de l’ Algérie, sur les liens étroits entre Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), l’ex GSPC, et les groupes islamistes implantés dans les pays africains.

Riad
Samedi 3 Mars 2012 - 21:37
Lu 451 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager


1.Posté par wassim le 03/03/2012 23:47
en jouer pas avec mon pay et vive l algerie

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+