REFLEXION

Attendez que quelqu’un meure pour le remplacer !



Attendez que quelqu’un meure pour le remplacer !
Des personnes ayants atteint l’âge de 65 ans se sont présentées à l’APC de Tighennif pour s’inscrire afin de bénéficier de la pension vieillesse, leurs dossiers contrôlés et réceptionnés, mais ne peuvent en prétendre pour l’instant. Le préposé au guichet leur dit de patienter, il faut attendre que quelqu’un parmi les bénéficiers meure pour que l’un de vous le remplacera, comme s’il la commune est tenue par un quota. Est-ce sensé de répondre de cette manière ? L’agent de l’APC de Tighennif innove à sa façon.

Réflexion
Lundi 14 Mars 2011 - 10:21
Lu 240 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+