REFLEXION

Attendez les locales



Attendez les locales
Moul Firma est allé voir, hier, sa nièce qui travaille à la wilaya de Mostaganem. La nièce de Moul Firma était, ce jour là, sur les nerfs. Moul Firma en essayant de la calmer, a appris que la cause de cette colère, sont  les nombreuses lettres anonymes que la jeune femme doit classer tous les jours. La plupart de ces lettres concernent les maires de Sirat, Mesra et Ain Nouissy, dans lesquelles, leurs auteurs dénoncent des agissements anormaux  alors qu’il ne reste qu’un mois avant la fin de leur mandat.

Réflexion
Mardi 11 Septembre 2012 - 23:00
Lu 265 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-11-2016_1.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+