REFLEXION

Arrestation de deux jeunes filles en possession de 60g de cocaïne à Gambetta



Agissant sur information les éléments sécuritaires ont saisi près de 60 grammes de poudre blanche qui après analyse s’est avérée être de la cocaïne.  Cette quantité de drogue dure a été saisie chez deux jeunes filles au niveau du quartier de Gambetta. Ces dernières se trouvaient à bord d’un taxi clandestin. Rappelons que ces deux derniers mois ce sont plusieurs petites quantités de cocaïne qui ont été saisies au niveau d’Oran. S’agit-il-là d’un réseau qui vient écouler sa marchandise au niveau de la capitale de l’ouest, ou est-ce tout simplement des petites quantités qui ont leur consommateur précis. La drogue du jet set algérien est-il en train de se démocratiser pour atteindre les couches populaires et voir ainsi son prix chuter. En effet, selon les premières estimations le gramme était cédé entre 8000 et 12 000 dinars. Mais parle-t-on là de cocaïne pure. Car le gramme pur peut être coupé par dix fois son poids et être revendu au même prix. Un simple petit calcul nous fait savoir que la marge du bénéfice est considérable.  A en croire les dernières saisies opérées à Oran, on a bien l’impression que la coke, la neige, ou encore la blanche telle qu’elle est appelée dans certains milieux, commence à être très prisée à Oran. Rappelons qu’en date du 31 mai ce sont cinq personnes qui ont été arrêtées au niveau du quartier d’El Hamri avec diverses quantités de psychotropes, dont 10 grammes de cocaïne. Ces derniers, après avoir été jugés, ont été condamnés à la peine de dix ans de prison ferme. Comme il importe également de revenir de ce que l’on a appelé la filière malienne de la cocaïne. Huit stewards d’Air Algérie ont été écroués au courant de l’automne de l’année passée. Cette affaire était tel un pavé  dans la mare qui a éclaboussé plusieurs responsables.  L’arrestation du premier mis en cause dans cette affaire, un steward d’Air Algérie en possession de 200 g  de cocaïne, venant de Bamako, a permis de démanteler un véritable réseau international de trafiquants de drogue. Au total, 9 personnes dont 8 font partie du personnel navigant. Cette arrestation n’a pas été faite suite à un simple hasard. C’est suite à des informations parvenues à des hauts responsables de l’ambassade d’Algérie à Bamako. Ces informations visaient un véritable réseau bien organisé et qui utilisait ainsi le personnel navigant d’Air Algérie pour ce trafic. Une autre saisie a été réalisée au courant du mois de mai dernier, où plus de deux kilogrammes de cocaïne ont été saisis le 10 mai à l’aéroport international Houari-Boumédiene d’Alger à bord d’un vol de la compagnie Air Algérie Niamey-Alger-Doha, avaient annoncé les services des douanes de l’aéroport. «Deux kilos et demi de cocaïne d’une valeur de 40 millions de dinars (environ 400.000 euros) ont été saisis à l’aéroport dans les bagages d’une passagère (23 ans) de nationalité Singapourienne. Si une telle saisie peut être opérée, on est sûr maintenant que la blanche s’est installée en Algérie.                                   

Medjadji H
Mercredi 20 Juin 2012 - 21:04
Lu 1025 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+