REFLEXION

Après l’explosion qui a fait 7 morts et 32 blessés à la cité Bakhti Abdelmadjid à Tlemcen : Deux directeurs suspendus par le ministère

Même si cela est encore provisoire, les têtes commencent à tomber après la terrible déflagration due à une fuite de gaz qui a coûté la vie à 7 personnes et blessés 32 autres au niveau de la cité universitaire Bakhti Abdelmadjid, située à l’extrémité Est du quartier Kifane de Tlemcen.



Après l’explosion qui a fait 7 morts et 32 blessés à la cité Bakhti Abdelmadjid à Tlemcen : Deux directeurs suspendus par le ministère
Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a, par la voix de son secrétaire général, révélé que le directeur des œuvres universitaires de Tlemcen a été suspendu de ses fonctions comme cela est également le cas du directeur de la cité où a eu lieu la catastrophe. Cette mesure provisoire prend effet immédiatement en attendant la conclusion de l’enquête menée par les services habilités laquelle déterminera les responsabilités des uns et des autres. Une fois ces responsabilités déterminées et délimitées, des mesures plus sévères seront certainement prises à l’encontre de ceux qui ont failli à leur mission. L’émanation de gaz qui aurait été signalée aux responsables de la cité bien avant que l’irréparable ne se produise montre si besoin est qu’il y a eu quelque part des négligences, lesquelles négligences ont coûté très cher puisqu’indépendamment des dégâts matériels qui pourraient être importants, il y a eu mort d’hommes et de femme, ce qui est autrement plus coûteux que le matériel quelle que soit sa valeur. En plus des suspensions de responsables, le ministère a décidé également de reporter les examens de fin d’année ainsi que le concours national d’entrée à l’école préparatoire des sciences et techniques, lesquels devraient se dérouler vers la fin du mois de septembre. Une commission sera mise aussi en place pour diligenter une enquête qui déterminera les mesures à prendre pour éviter d’autres drames. Par ailleurs en attendant la réparation des dégâts causés par la déflagration, les étudiants seront sollicités pour approuver le choix d’une autre cité capable de les héberger dans des conditions correctes.

Razen
Lundi 28 Mai 2012 - 10:47
Lu 503 fois
RÉGION
               Partager Partager


1.Posté par ikram le 28/05/2012 16:31
walah hram 3likom nasse ba3ta wladha bach yekro w yerj3olhom salmin w ntouma raditohom fi kfen ( hasbia allaho wa ni3ma lwakil fikom )

2.Posté par djazair le 29/05/2012 10:02
salam alykoum dans le monde moderne soi dans les immeubles residentiel ou autre par la loi il faut faire de maintenances sur les conteur de gas et les prises d'electricite une fois par an OBLIGATOIRE pour eviter les catastrophes et la perte des vie humaines.
MAIS un grand MAIS en algerie les responsables algerien sont occuper par LES CONSTRUCTIONS DE LEUR VILA ET LE VOLE de tout genre il faut profiter le maximum alors ile sans fiche complaitement de la securitee et l'hygiene .
en algerie la maintenace hors de notre vie quotidienne , peut etres d'ici 2060 .

3.Posté par salima le 31/05/2012 18:00
quand on connait pas les gens on ferme sa gueule on doit parler de ce qu'on connait le directeur des oeuvres universitaire abderrahmane rezgui est mon cousins en connaissances de cause je peux affirmé que ce n'est ni un conromppue ni un voleur il a son pére qui a travaillé en france toute sa vie il n'ont qu'une maison acheté par la sueur de son pére ils y vivent avec ses parents et son frére ils ne s'octroi aucun luxe c'est un homme modeste et honnete lui n'est qu'une victime dérriere qui d'autre responsable se cache

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+