REFLEXION

Après l'avoir refusé, une mairie en France procède à un mariage d'une Française et d'un Algérien



Après l'avoir refusé, une mairie en France  procède à un mariage d'une Française et d'un Algérien
La mairie de Rauzan (Gironde) a procédé mercredi au mariage d'une Française et d'un Algérien après avoir été condamnée en mai pour avoir refusé de célébrer cette union en raison d'une suspicion de mariage blanc, a-t-on appris jeudi auprès de la mairie.

"Mercredi, la mairie de Rauzan a célébré le mariage de M. C. et Mme E. auquel elle avait refusé de procéder au début de l'année 2009", a confirmé l'Association de soutien aux travailleurs immigrés (Asti), saluant "un heureux épilogue qui met fin à une atteinte abusive au droit du mariage".

Le tribunal de grande instance de Libourne, saisi en référé, avait enjoint en mai le sénateur-maire (UMP) de Rauzan, Gérard César, à célébrer cette union dans un délai d'un mois. Le mariage n'avait toutefois pas pu avoir lieu dans ce délai, puisque le futur époux, un Algérien alors en situation irrégulière, avait été reconduit à la frontière deux semaines plus tôt, selon l'Asti.

L'homme, après un premier refus, a depuis pu obtenir un visa de 30 jours et est revenu régulièrement en France le 30 août pour se marier mercredi, a précisé son avocate, Me Gnilane Lopy.

. .
Samedi 5 Septembre 2009 - 08:00
Lu 536 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+