REFLEXION

Applaudissons-les !



Si les médias libres ont choisi de se rencontrer les 14 et 15 octobre, à Bamako, c’est avant tout pour tirer la sonnette d’alarme sur la situation actuelle des professionnels de l’information des pays africains en général. Profitant de la présence à cette rencontre placée sous l’égide du forum « des éditeurs africains » (TAEF), des responsables d’ONG, de la fédération internationaliste des journalistes et des quelques leaders de l’UA, les organisateurs de ce forum avaient prévu de dresser un état de la presse africaine focalisé plus particulièrement sur la liberté d’expression, c'est-à-dire de l’information loin des contraintes et des pressions extérieures. Presque au même moment, non loin de notre continent, la chaine télévisée France 24 vient de passer à une diffusion en arabe 24 heures sur 24, sept jours sur sept et ce, à partir du mardi 12 octobre à 11heures (heure algérienne). Sitôt dit, sitôt fait. Voilà une chaine qui a su se développer en l’espace de quatre années seulement d’existence, pour pénétrer le milieu arabe en lui proposant un produit dans sa langue maternelle, afin de le mettre à l’aise. Selon Mme Christine Ockrent, directrice générale de la chaine France 24, cette nouvelle plage horaire en continu permettra de conquérir le téléspectateur arabophone qui aura à sa disposition un contenu informatique à n’importe quel moment selon aussi un traitement français de l’actualité internationale. Mme Christine Ockrent a insisté sur le fait qu’il s’agit d’une chaine qui a une manière particulière de traiter l’information. La directrice générale de France 24 s’est targuée de dire lors de la conférence de presse qu’elle a tenue à l’hôtel Sofitel d’Alger, devant un parterre de journalistes, que sa chaine était en mesure de faire concurrence aux différentes chaines satellitaires arabes. En tant que responsable d’une chaine importante Mme Ockrent sait ce qu’elle dit et elle pèse bien ses mots, dès lors qu’elle a trouvé le champ libre pour s’incruster dans le paysage médiatique audiovisuel arabe qui continue de tourner en rond au moment où la concurrence bat son plein et ce, dans tous les domaines des affaires. A l’inverse, quel est le pays arabe qui projetterait de diffuser 24 heures sur 24 dans une langue anglo-saxone pour relever le défi ? Reste à savoir quelle stratégie vont développe les responsables des chaines arabes, notamment El Djezira, pour se maintenir dans ce créneau et conserver leurs téléspectateurs respectifs ? Donc, applaudissons les pour leurs efforts à satisfaire nos besoins !

N. Bentahar
Samedi 16 Octobre 2010 - 00:01
Lu 322 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+