REFLEXION

‘’Ansar al-charia prévoit de mener des attaques en Algérie’’

MISE EN GARDE D’UN MINISTRE TUNISIEN :

Le ministre chargé de la sécurité au ministère tunisien de l'Intérieur, Réda Sifre, a averti contre des complots terroristes que l’organisation djihaddiste ‘’Ansar al charia’’, vise à mettre en œuvre en Tunisie et dans les pays voisins, notamment l'Algérie.



Ce sont des complots qui peuvent avoir un lien avec  l’organisation de l'Etat islamique en Irak et le Levant « Daash », qui tente de pénétrer progressivement dans la région de l'Afrique du Nord et du Sahel, pour imposer ses idées d’extrémistes, après qu’il a tenu des réunions secrètes avec les terroristes de la région à leur tête,  Ansar al-Charia, afin de les recruter pour mener à bien ses plans. Le ministre a précisé que la frontière libyenne est devenue une menace sérieuse pour l'Algérie et la Tunisie, après que le gouvernement a échoué à imposer son contrôle sur les milices armées qui contrôlent la frontière, où la circulation des armes se fait de façon spectaculaire, ce qui a permis au financement des organisations djihadistes en Afrique du Nord et au Sahel, menés par Al-Qaïda, où l’instabilité sécuritaire et politique en Libye ont constitué un environnement propice et fertile pour la recrudescence du terrorisme dans la région. En dépit de la coopération en matière de renseignements entre les pays de la région afin de protéger ses frontières et éliminer le terrorisme, le danger existe toujours au moment où des avertissements parviennent des pays occidentaux, au sujet du contrôle par  les différentes phalanges armées du triangle frontalier qui combine l'Algérie, la Tunisie et la Libye, selon les sites médiatiques locaux. Le porte-parole a implicitement révélé, l'échec de la Tunisie dans le contrôle de la frontière avec la Libye, qui a conduit à l'infiltration de groupes extrémistes de la Libye vers la Tunisie, capables de former des cellules actives et d'autres en sommeil, avertissant du danger d'un certain nombre de mosquées dans le pays, qui sont toujours hors de contrôle, et peuvent profiter de l'appel au djihad, ajoutant que les ministères de l'Intérieur, de la Justice et des Affaires religieuses de Tunisie, sont confrontés à des difficultés dans le processus de récupération des quelques 150 mosquées hors de contrôle, et qui sont à la recherche de moyens appropriés pour les récupérer, ajoutant que le mouvement djihadiste salafiste a transformer ces mosquées à des plates-formes pour diffuser ses idées et l'appel au jihad en Syrie. Même, l’Algérie n'a pas été épargnée des menaces terroristes, où des rapports de renseignements ne cessent d’avertir sur l’existence de plans terroristes visant à frapper ses frontières et mener des attaques suicides sur son territoire.

Touffik
Dimanche 6 Avril 2014 - 10:33
Lu 578 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+