REFLEXION

Anouar Malek ne représente pas l’Algérie



Le ministre des Affaires étrangères Mourad Medelci n’est pas allé jusqu’à le dire mais l’on aura su, entre-temps, que Anouar Malek, réputé pour ses sorties tonitruantes et à larges échos médiatiques, observait pour la Ligue arabe au titre de représentant de la Fédération internationale des droits de l’Homme (FIDH). Sa nationalité algérienne ayant été mise en exergue, autant que la nature de son témoignage sur les mises en scène du pouvoir syrien, par les médias étrangers, la précision devenait nécessaire de la part du ministère des affaires étrangères. Aussi la démission d’Anouar Malek qui, forcément, met à mal la Ligue arabe et sa mission d’observation en Syrie, Mourad Medelci a souligné que la constitution d’une mission d’observation exige, en général, que cette dernière soit formée de représentants des Etats et de la société civile. Medelci a précisé, par ailleurs, qu’outre les dix observateurs algériens qui représentent l’Etat algérien, la Ligue arabe a également mobilisé des membres d’organisations non gouvernementales, dont Anouar Malek.

Réflexion
Dimanche 15 Janvier 2012 - 11:12
Lu 490 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+