REFLEXION

Annonce probable de la candidature de Mohamed Saïd à partir de Mostaganem ?

D’après des sources dignes de foi, proches du président du parti de la liberté et de la justice (PLJ), M. Mohamed Saïd, ce dernier annoncerait très probablement sa candidature à la présidentielle d’avril à partir de Mostaganem.



C’est, en effet, ce samedi 22 février 2014, que le président du PLJ, accompagné de ses proches lieutenants, tiendra une réunion de travail avec ses militants de la wilaya de Mostaganem. Une invitation a été lancée à toutes les tendances politiques de la wilaya, ainsi qu’aux sympathisants, à la  société civile et au mouvement associatif en général .Si l’information s’avèrerait exacte, ce serait une candidature de poids quand on connait la personnalité de M. Mohamed Saïd et sa réputation à travers sa carrière politique et administrative.   Né le 20 janvier 1947 d'une famille originaire des monts du Djurdjura dans la wilaya de Tizi-Ouzou, village de Bouadnane, commune d'Iboudrarène,  Mohamed Saïd, de son vrai nom Bélaïd Mohand-Oussaïd  , est nommé, à 39 ans, ambassadeur extraordinaire et  plénipotentiaire de l'Algérie auprès de l'Etat de Bahreïn, poste qu'il quitta trois ans plus tard pour être, à son insu, proposé et accepté comme directeur de l'information au siège de l'ONU  à New York avec le statut de fonctionnaire international. Il décline cette offre au motif qu'il préfère se consacrer au service exclusif de son pays. Après une première candidature à l’élection présidentielle de 2009, il fonda le PLJ en 2012. Ce parti d’opposition prônera  une  séparation  des  pouvoirs,  une  indépendance  de  la  justice,  l’existence  de  mécanismes  de  contrôle, et le  respect  des  droits  de  l’homme  et  des  libertés  publiques. Il insistera sur la consolidation  du  processus  de réconciliation  nationale  en  l’élargissant  à  la  relation  entre  le  citoyen et  les  institutions,  ce  qui  implique l'effacement des séquelles de la tragédie nationale,  le  respect  de  l’opinion  publique,  l’amélioration  de  la  qualité  du  service  public et  la  moralisation  de  la  vie  publique. Il milite, également, pour la promotion des libertés individuelles et collectives, le respect des droits de l'homme, de la liberté d'expression, de la liberté de la presse et du pluralisme syndical et surtout   l’instauration  d’une  justice  sociale  par  la  restauration  de  la  classe  moyenne,  la  répartition  juste  du  revenu  national  pour  éviter  que  la  minorité  vive dans  l’opulence  et  la  majorité  dans  le  dénuement.

B.CHERIFI
Samedi 22 Février 2014 - 10:32
Lu 155 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+