REFLEXION

Ancien Moudjahid, patriote et un chevalier de la plume nous quitte à Oran

Nemili Mohamed est décédé hier



Ancien Moudjahid, patriote et un chevalier de la plume nous quitte à Oran
Nemili Mohamed, Hadji pour ses collègues, est décédé hier en son domicile suite à une longue maladie. Ancien Moudjahid, patriote durant les années du terrorisme, ancien éducateur et journaliste dans plusieurs quotidiens de l’Ouest, Hadji aura quitté ce monde ici-bas, pour une vie meilleure comme il l’a toujours fait, dans la discrétion.
Némili est né un 17 décembre 1937 à Labiod Sidi Cheikh dans le sud Ouest Algérien. De cette région et en dépit de longues années passées ailleurs, notre ami gardera un sens de l’hospitalité et de la solidarité. Il a tout fait durant sa vie. Au cours des années 70, il a été secrétaire général de l’APC d’Abadla et SG de daïra à Boualem. Administrateur à l’académie d’Oran, il a pris sa retraite en 1997. Durant la Guerre de Libération, le défunt a été un Moudjahid de la première heure et côtoyé les plus grands de la Révolution. Il aurait pu prétendre à un autre destin mais a toujours refusé de faire ses papiers, comme on dit dans le jargon, préférant recevoir son salaire auprès de son Créateur.
Hadji a été un patriote durant les années de terrorisme. Il a été d’un autre combat, également, chevalier de la plume. Nemili a collaboré avec plusieurs quotidiens dont les principaux sont «La Voix de l’Oranie» dans laquelle il a fait un long parcours, mais également à «Sawt El Gharb», «Ouest Tribune» et «Réflexion» avec lequel il a collaboré plusieurs mois.
Nemili était marié et père de 9 enfants et grand-père de 5 petits-fils. Il n’a jamais possédé des palais comme beaucoup de personnes et s’est contenté de vivre et de mourir dans un petit F3 situé dans une cité populaire, les Amandiers.
La levée du corps aura lieu à 12 heures 30 en son domicile sis à Bâtiment D2 n° 02, Cité Les Amandiers à Oran. L’enterrement aura lieu aujourd’hui au cimetière de Aïn Beïda, après la prière du Dohr. Hadji a quitté sa famille, ses amis et tout le monde hier 29 mars 2009 à 12 heures 30, des suites d’un cancer qu’il a découvert en 2008. Quand un collègue lui demandait un avis, il répondait par une moue accompagnée d’un « Mouais».
Repose en paix Mohamed, tes collègues de la «La Voix de l’Oranie», de «Saout El Gharb» et de Réflexion» prient Dieu pour qu’Il t’accepte dans Son vaste paradis.
A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.
Adieu.

Amine Wahrani.
Lundi 30 Mars 2009 - 01:37
Lu 1467 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+