REFLEXION

Amnesty refuse l'exécution des kidnappeurs et des tueurs d'enfants



Le bureau d’Alger d’Amnesty international a réitéré son opposition à l'exécution de la peine de mort, y compris pour les condamnés dans des crimes d'enlèvement et de meurtre des enfants et ceci, tout en étant solidaire avec les familles des victimes. Lors  d'une conférence de presse, tenue avant-hier, à  Alger , Amnesty  international, a présenté le bilan en matière de droits de l’homme en Algérie pour l’année  dernière, où elle a constaté que « les autorités continuent d'imposer des restrictions à la liberté d'expression et aux rassemblements, ainsi que des restrictions supplémentaires pour la création des associations et d' y adhérer», a déclaré le chef de bureau d’Amnesty en Algérie Ali Yamloul. L'organisation non gouvernementale a exprimé son inquiétude quant aux condamnations à mort prononcées par la justice algérienne l’année dernière!  Rappelons que  «les tribunaux ont émis au moins 159 condamnations à mort, aucune sentence de mort, n’a été exécutée depuis 1993."      

Nadine
Samedi 25 Mai 2013 - 10:46
Lu 162 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+