REFLEXION

Alors que des milliers de familles vivent dans des taudis, l’épouse d’un député bénéficie d’un logement social à Mostaganem

Comment peut-on imaginer un seul instant que des milliers de familles attendent d’être logées un jour, du fait de leurs situations sociales lamentables, alors qu’au même moment l’épouse d’un député et présidente d’une association féminine puisse bénéficier d’un logement social à Mostaganem.



Alors que des milliers  de familles vivent dans des taudis, l’épouse d’un député  bénéficie d’un logement social à Mostaganem
Social dites-vous ? Oui détrompez-vous, il ne s’agit pas d’un logement social participatif (LSP), ou d’un logement CNL, mais bel et bien d’un logement social, sans rien verser, sans aucun apport personnel, sans le moindre sous « Gratis » quoi ! Qui vient d’être attribué à l’épouse d’un député de Mostaganem et présidente d’une association féminine. Etait-elle dans le besoin au point qu’on lui mette un avis favorable avant toutes ces familles qui endurent leur calvaire dans le silence le plus total. Est-ce là, la justice sociale et d’ailleurs ouvre-t-elle droit à un logement social du fait que son époux est un parlementaire percevant un traitement de 300.000 dinars soit 30 millions de centimes mensuellement. Selon nos informations, plusieurs interventions d’attribution de ce logement ont été entreprises auprès de l’ancien chef de daïra, mais niet, il ne voulait rien savoir, il s’est opposé à cette attribution pour plusieurs raisons qu’on connaît déjà. Alors, pourquoi son successeur en a apporté son accord. Pourquoi le dossier de cette citoyenne comme tous les autres, aurait eu ce privilège, sachant que des milliers de familles allant de 10 à 15 personnes à charge souffrent et endurent leur calvaire, sans pouvoir rien faire que d’attendre qu’elles soient logées ou relogées dans des conditions plus décentes, car elles s’estiment en droit d’être prises en charge par les pouvoirs publics, du fait que la loi est très claire en matière d’attribution de logements sociaux. A se demander par ailleurs quels étaient les critères dont disposait le dossier de l’épouse du député pour bénéficier d’un logement bien avant ces familles, sachant très bien qu’elle est mariée au député depuis peu et ont un seul enfant à charge. Qui est derrière cette mascarade ? Qui a décidé de cette attribution douteuse ? Ce sont ces comportements irresponsables et ces agissements inacceptables qui sont à l’origine de tous les maux sociaux dans notre pays en général et dans notre wilaya en particulier nous dit un citoyen à ce sujet. N’est-il pas temps d’y remédier ?

Riad
Samedi 12 Septembre 2009 - 00:11
Lu 554 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+