REFLEXION

Alors que des Algériens sont morts pour l’Egypte, 30000 Egyptiens se sont mariés avec des femmes sionistes



Alors que des Algériens sont morts pour l’Egypte, 30000 Egyptiens se sont mariés avec des femmes sionistes

Combien de martyrs Algériens sont morts pour l’Egypte ? Des centaines ou des milliers. Maintenant on gagne un match de football contre l’Egypte et on se qualifie pour la coupe du monde 2010 et on devient terroristes, Ces égyptiens, ils sont éphémères, sans aucun principe ils s’alignent aujourd’hui du côté des juifs et établissent avec eux des relations diplomatiques, le résultat une ambassade au Caire et plus de 30000 Egyptiens sont mariés avec des femmes sionistes.

La guerre du Kippour (en hébreu : מלחמת יום הכיפורים), aussi appelée guerre du Ramadan dans le monde arabe ou encore guerre d'octobre ou guerre israélo-arabe de 1973 opposa, du 6 octobre au 24 octobre 1973, Israël à une coalition menée par l’Égypte, l’Algérie et la Syrie.
La forte participation de l’Algérie dans la guerre arabo-israélienne d’octobre 1973, est à présent bien connue, grâce à la revue El-Djeich qui consacre son dernier numéro pour rendre hommage à nos courageux soldats qui sont morts pour défendre la cause arabe en Egypte. Ainsi la fameuse 8e Brigade blindée, fut dépêchée en Egypte pour soutenir l’Egypte envers les causes justes vis-à-vis de la cause arabe”, écrit El Djeïch. Plus de 3 000 militaires se sont rendus, par voie terrestre, en Égypte. L’Algérie a également envoyé du matériel militaire : 128 chars et engins blindés, 12 canons d’artillerie, 16 canons antiaériens et 4 escadrons d’avions de combat (50 appareils).
La 8e BB, alors stationnée à Téleghma, reçoit l’ordre de faire mouvement, et après treize jours de parcours rejoint la banlieue du Caire. De la capitale égyptienne, les soldats algériens arrivent à la ligne de front dans la nuit du 6 au 7 novembre. “L’arrivée de la 8e BB sur le front a constitué un grand soulagement pour le commandement égyptien en ce sens qu’elle a permis de stabiliser le front, empêchant ainsi les forces israélienne de gagner davantage de terrain, mais aussi de permettre la relève des troupes égyptiennes (...)”, peut-on lire dans El Djeïch qui publie un fac-similé de la lettre de remerciements du commandant de la division blindée égyptienne aux éléments de la 8e BB. Subissant quelques pertes humaines et matérielles, les forces algériennes engagées dans ce combat ne rentreront au pays qu’en juin 1975.

. .
Samedi 28 Novembre 2009 - 19:43
Lu 1707 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+