REFLEXION

Ali Belhadj veut réimposer le retour du FIS



Ali Belhadj l’ex numéro deux du Front islamique du salut (FIS) fait encore parler de lui. S’adressant au site internet de la chaine « Al Arabiya », il indique que la nouvelle assemblée issue des élections législatives du 10 mai dernier, est « illégitime » et appelle à sa « dissolution ».Commentant les déclarations du ministre de l’intérieur, Daho Ould Kablia, qui avait demandé aux députés qui s’étaient prononcés pour un boycott de la nouvelle assemblée de respecter l’état de droit ou de démissionner , Belhadj a répliqué que lui et ses sympathisants avaient fait une marche, vendredi dernier, pour protester contre les propos du ministre.« Pourquoi  n’ont-t-il pas respecté la constitution et l’état de droit lors des élections législatives de 1992, quand le FIS l’avait remporté ? » Objecte Ali Belhadj. Concernant le devenir du parti dissous, l’ex numéro deux, reste optimiste quant à son retour affirmant travailler pour « réimposer son retour » sur la scène politique nationale. Questionné sur le la charte  pour la paix et la réconciliation nationale, Belhadj répond qu’il  » n’est pas concerné par les lois de cette charte » ajoutant pour certainement se faire bien comprendre « Je ne l’a reconnais pas et je continuerai à revendiquer pacifiquement nos droits civils ».            

Seif-Eddine
Lundi 28 Mai 2012 - 10:19
Lu 1018 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager


1.Posté par moncef le 29/05/2012 21:04
Ce mec n'est même pas un Algérien. C'est un Tunisien d'origine. Il dest à l'origine de 250 000 morts et de plus de 6000 disparus en Algérie dans les années 1990. Il n'a même pas eu pitié de son fis en l'envoyant au maquis avant qu'il ne meurt en Kamikaze.

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+