REFLEXION

Ali Belhadj au secours de Benbitour !

ALLIANCE NATIONALE POUR LE CHANGEMENT… ISLAMIQUE ?:



Ali Belhadj au secours de Benbitour !
Au meeting de l’ANC, deux figures de l'ex-FIS chaleureusement accueillies. Ali Benhadj, l’ex numéro 2 du Front islamique du salut et Kamel Guemazi. Seule vedette de ce rendez vous, Ali Benhadj, arrivé à 16 heures, il s’est fait chaleureusement applaudir. Certains présents insisteront même pour qu’il intervienne.
Ali Benhadj a ravi la vedette ce vendredi 18 mars aux animateurs du meeting organisé à la salle Atlas à Alger par l’Alliance nationale pour le changement (ANC). Dès son apparition dans la salle, une demi heure après le début du meeting, l’ex numéro deux du FIS, a été longuement ovationné par de nombreuses personnes parmi le millier de présents dans la salle. Une autre figure de l’ex FIS était également présente dans la salle mais quelque peu discrète : Kamel Guemazi. Dans la salle, les deux anciens responsables du FIS n’ont pas dérogé à leurs habitudes : lors de l’exécution de l’hymne national, ils ne se sont pas levés de leur siège. Mieux encore, après la prière d’Al Asr, Ali Benhadj est sorti de la salle pour revenir quelques minutes plus tard accompagné de plusieurs islamistes en Qamis qui scandaient son nom et demandaient à ce qu’il intervienne à la tribune. Un vœu qui n’a pas été satisfait. L’insistance de quelques partisans d’Ali Benhadj afin qu’il intervienne ont contraint les organisateurs à écourter le meeting. Certains convives comme Mohamed Saïd ne sont pas intervenus à la tribune. Mais c’est la première fois depuis la dissolution du FIS que Ali Benhadj participe quasi officiellement à un meeting agréé par les autorités.Dans leurs interventions, les animateurs de l’ANC ont tous appelé au changement de régime. A l’adresse des « laïcs », Djamel Benabdeslam a appelé au dépassement des divergences idéologiques. Et à l’adresse des islamistes, il les a appelés à réinvestir le terrain. Car, selon lui, leur force est intacte. Le responsable d’Al Islah n’a pas manqué de rappeler les « souffrances » des islamistes lors de leur cantonnement dans les camps à Reggane, au début des années 90. Une évocation suffisante pour arracher à la salle des « Allah Akbar ». Pour sa part, Abdelmadjid Menasra, meneur de la fronde contre Bouguerra Soltani au sein du MSP, a eu droit à une standing ovation. « Les ingrédients de l’explosion sont là. Le changement est inévitable », a t il décrété.

Ismain
Samedi 19 Mars 2011 - 23:01
Lu 2905 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+