REFLEXION

Aïn Tédelès-Sour : Cross solidaire des diabétiques

Ce qui a été prévu n’eut pas lieu comme il se devait, malheureusement, mais la bonne volonté y est toujours. Abandonner ? « Jamais de la vie, nous répondit le docteur Belkacem Belhamiti. » Les participants étaient en nombre réduit, malgré les moyens, les mesures draconiennes mises en place avec la mobilisation des services de sécurité et de la protection civile qui sont à remercier et en particulier la sureté nationale et la gendarmerie nationale.



Aïn Tédelès-Sour : Cross solidaire des diabétiques
Dès 14 heures, à la sortie est de la ville d’Aïn Tédelès, au moment même où M. Benabdellah Hadj Bendehiba donnait le signal de départ, une pluie torrentielle mi-glacée mi-tiède vint empêcher la foule de festoyer. Mais ce fut peine perdue pour le mauvais temps, car tous affichèrent un large sourire pour défier les conditions météorologiques et la fête eut lieu.
Enfants et adultes, déployant une banderole avec en gros caractères « J’appelle à changer le diabète », tous en casquettes bleues et t-shirt avec le sigle de Novo Nordisk, posèrent une dernière fois avant le coup de sifflet du départ. Et puis, malgré les injonctions de MM. Belhamiti Ali, le président d’El Amel, l’association des diabétiques d’AïnTédelès, et du docteur Belhamiti, le maître de l’image et du verbe M. Khelil Nasredine rangea sa caméra et son appareil photo numérique qui risquaient gros avec le déluge.
A l’arrivée à Sour, ce fut la surprise quand M. Madani, l’adjoint au maire de Sour, accueillit les participants avec des cadeaux symboliques, ce qui n’était pas prévu, tout en s’excusant de l’absence du maire de la ville M. Chemouma Othmane. Un maire qui,  reconnaissons-le, a toujours été au côté des démunis et des gens qui souffrent et qui attend avec impatience la journée du 12 de ce mois pour mobiliser de ses administrés en vue de réussir la journée de dépistage de ce fléau du siècle qui n’a pas lâché du lest et frappe enfants et adultes.
Outre les cadeaux symboliques du maire aux participants, il est à noter que boissons fraîches et fruits ne manquèrent pas d’inonder l’assistance trempée jusqu’aux os, mais promettant de répéter l’opération même par pires conditions climatiques.

BENATIA
Mardi 8 Novembre 2011 - 16:46
Lu 434 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+