REFLEXION

Aïn Tédelès-Mostaganem : Les paramédicaux à l’honneur



Comme les bonnes idées ne manquent pas chez El Amel, l’Association des diabétiques de la daïra d’Aïn Tédelès, ce sont les paramédicaux qui ont été, hier samedi,  les invités d’honneur de la 1ère  journée de formation paramédicale du diabétique. Ils sont venus d’Aïn Tédelès ainsi que des communes et hameaux avoisinants pour rafraîchir leurs connaissances chez les éminences grises de la médecine algérienne qui ne ménagent aucun effort pour venir à bout des mauvaises habitudes afin d’alléger les souffrances de ceux-là qui,  un jour eut raison d’eux le fléau de cette fin de siècle et de prévenir celles et ceux que le mode de vie « des temps  modernes » rendra un jour amorphes.
Juste après son allocution d’ouverture,  le Dr Belhamiti Belkacem donna la parole au Dr Hadjij Redouane , le président de l’Association des Médecins Généralistes de Mostaganem, partenaire de cette première journée, qui surprit l’assistance avec une bonne nouvelle. « Les portes de l’Université de Mostaganem seront ouvertes  au corps  paramédical, a-t-il annoncé. »
Le Dr Belkhodja, un diabétologue connu à Aïn Tédelès n’est pas allé avec le dos de la cuillère. Ses chiffres montrent que la maladie progresse à une vitesse vertigineuse et gagne du terrain. « Le pied diabétique », un sujet cher au  Dr Khorchef, médecin interniste à l’EPH de Mostaganem, effraie,  affole et donne toutes les craintes afin d’éviter non seulement l’amputation mais aussi de se prémunir contre la maladie en  changeant de comportement face au « mode de vie moderne ».
« Les principes de l’autosurveillance glycémique » par le Dr Belhamiti fut claire dans un langage simple. Et quand sonna midi, « l’hémoglobine A1c et son intérêt » fut décortiquée par le  Dr Etalhi Mehdi, un hémobiologiste, chef des laboratoires de l’Epsp d’Aïn Tédelès.
Après le déjeuner chez le restaurateur M. Abbassa Hadj Charef, ce fut Mme Hamri Yasmina, déléguée par les laboratoires Novo Nordisk, venue spécialement de Constantine de  traiter d’« Education sur l’alimentation des diabétiques » et n’a pas manqué de souligner  son amour pour cette contrée de l’Algérie profonde. Quant à son collègue des mêmes laboratoires, M. Omar Chérif, un éducateur spécialisé, il a mis toute la lumière sur l’insulinothérapie.  
Enfin, avant la clôture, M. Hamiti Ali, le président d’El Amel, présida les festivités commémorant le premier annversaire de l’association.

BENATIA
Dimanche 11 Décembre 2011 - 10:30
Lu 1015 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+