REFLEXION

Aïn Nouissy-Mostaganem : Rebondissement au niveau de l’APC. L’ex-premier vice président réagit et accuse ouvertement



Aïn Nouissy-Mostaganem : Rebondissement au niveau de l’APC.   L’ex-premier vice président réagit et accuse ouvertement
Dans une déclaration écrite adressée à la rédaction du journal, l’ex-premier vice-président de l’APC d’Ain-Nouissy, M. M Lakhdar, réagit aux différentes accusations dont il fait l’objet, après sa suspension par Madame le Wali, et accuse ouvertement, le premier magistrat de la commune.
Par Hocine
En effet, dans sa déclaration, l’ex-premier vice président ne part pas par quatre chemin, il s’estime être victime d’une décision arbitraire et d’une injustice et de ce fait, il accuse ouvertement le premier magistrat de la commune de l’achat et le paiement excessif du panneau installé sur le fronton du siège de l’APC portant la devise « Du peuple et pour le peuple », il avance qu’il a été payé au prix exorbitant de 200.000,00 DA, soit 20 millions de centimes. Il ajoute que cet achat avait été effectué sans l’avis préalable du conseil municipal, ni bon de commande, lors de l’opération. Il assure par ailleurs, que le président de l’assemblée populaire communale, aurait procédé à l’approvisionnement de la commune en lubrifiants destinés aux véhicules, bus et autres engins, ainsi que l’achat de batteries et de pneumatiques avec le même procédé que le panneau cité plus haut, de chez un fournisseur domicilié dans la commune de Mers-El-Hadjadj, alors que les services communaux s’approvisionnaient régulièrement de chez leur fournisseur habituel à Ain-Nouissy avec, en plus, des prix plus bas. M. M. Lakhdar ajoute, qu’il a été réalisé l’achat de stores sans l’aval de l’assemblée communale de chez le fournisseur des équipements sportifs et informatiques. Il déclare par ailleurs, que les équipements réalisés au profit du centre culturel et de la médiathèque communale, accusaient un manque en quantité dans le matériel initialement commandé, des malversations auraient été commises dans ces opérations. Il cite à ce sujet l’inexistence de l’appareil numérique de photographie, un caméscope numérique (Caméra), 3 téléviseurs et des armoires métalliques, comme il dénonce la qualité des chaises réalisées dans ce cadre. Continuant dans ces dénonciations, l’ex-premier vice président persiste et signe qu’il détiendrait tous les documents afférents à ces déclarations et qu’il serait apte à les exhiber au moment opportun, avant d’ajouter sur sa liste l’abus de consommation selon lui, des lignes téléphoniques s’échelonnant sur une période de six mois, il avance le chiffre de 400.000,00 DA (40 Millions de centimes) pour la facture du téléphone mobile et 250.000,00 DA pour celle du fixe. D’autre part il met en exergue l’achèvement des travaux de la salle polyvalente et son équipement, sans le moindre respect des clauses contenues dans le marché conformément à la règlementation en vigueur et sans avoir au préalable le consentement des membres de l’APC. Enfin, il dénonce la décision prise par le premier magistrat de la commune, à la veille de son départ en congé de détente, faisant fi de la délibération n° 11.09 du 1er juin 2009, portant retrait de confiance au 2eme vice président d’APC, entérinée par la majorité des membres et transmise à la tutelle pour approbation, selon toujours M.M Lakhdar, cette délibération est devenue de facto applicable du fait qu’elle a dépassé la durée légale pour son approbation, et malgré cela et contrairement à la règlementation, il avait été désigné comme intérimaire pour une période d’un mois.

. .
Lundi 27 Juillet 2009 - 08:00
Lu 866 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+