REFLEXION

Aïn Nouissy-Mostaganem : L’état lamentable de l’emblème national

Des citoyens de la commune d’Aïn-Nouissy nous ont fait part de leur réprobation et de leur colère quant au non respect de l’emblème national, à l’image de ceux suspendus au devant des façades des bureaux locaux de certains partis politiques et le bureau des anciens Moujahidine.



En effet, sur leur requête, nous nous sommes déplacés aux endroits indiqués et c’est avec consternation et désolation que nous avons constaté que l’emblème national suspendu sur un mat à hauteur du bureau affecté aux anciens Moujahidine, utilisé actuellement par l’organisation des enfants de ces derniers, est dans un état tel qu’il est indigne de tout un chacun de dire qu’il s’agit des couleurs nationales. C’est inacceptable, nous dit un citoyen, riverain, ce sont des bureaux qui ne s’ouvrent qu’une fois tous les ans, question d’abriter les quartiers généraux des partis politiques lors des différentes élections et se referment aussitôt celles-ci terminées. Le local mitoyen servant de bureau local à un vieux parti politique, dispose lui d’un emblème déchiré de la partie inférieure représentant le blanc, l’autre représentation politique située elle à quelques mètres, n’en déroge pas à la règle. Et c’est fou ce qu’on entend leurs responsables parler et discourir à longueur d’année de défense des valeurs nationales et républicaines d’une part et protéger l’histoire et ses acquis révolutionnaires. Comme dirait chacun de nous qui avons côtoyé ce genre d’individus, ce ne sont après tout que des paroles en l’air. Car pas plus tard que l’année dernière (2008) et tout le monde s’en souvient de cette fameuse opération lancée par la radio algérienne en collaboration avec de nombreux partenaires (entreprise publiques et privées, mouvement associatif, artistes, sportifs…), et qui consistait à distribuer plus de 5 millions de drapeaux nationaux dans toute l’Algérie. Cette opération placée sous le thème « Un drapeau dans chaque foyer », organisée à l’occasion de la fête de l’indépendance, visait à consolider les valeurs de la citoyenneté et promouvoir la culture de l’emblème national. Mieux encore, l’emblème national est porté dans tous les cœurs de nos jeunes qui n’ont jamais connu la guerre de libération nationale menée avec courage et bravoure par leurs aïeuls, il n’y a qu’à les voir dans les stades, où l’équipe nationale se produit, ils sont allés même à l’image de ces jeunes mostaganémois concourir à la confection du plus grand emblème national qui sera dédié aux verts après le match Egypte-Algérie comptant pour le dernier tour des éliminatoires jumelées de la coupe d’Afrique et du monde. Alors messieurs les politiques, faites au moins semblant de donner l’exemple à ces jeunes qui n’en ont pas besoin d’ailleurs, car eux ils connaissent parfaitement la valeur des couleurs nationales, faites donc autant. Rappelons, toutefois que les citoyens notamment ceux résidant dans le quartier concerné, interpellent les autorités locales, en l’occurrence le chef de la daïra et le premier magistrat de la commune d’y remédier à cette situation qui n’honore personne.

Ahmed Mehdi
Jeudi 22 Octobre 2009 - 22:27
Lu 494 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+