REFLEXION

Aïcha Kadhafi assure que son père combat sur le terrain



Aïcha Kadhafi assure que son père combat sur le terrain
Aïcha Kadhafi, la fille du dirigeant libyen déchu, a assuré vendredi soir que son père allait bien et combattait sur le terrain, s’en prenant aux nouvelles autorités qu’elle a qualifiées de traîtres, dans une intervention téléphonique sur la chaîne Arraï basée en Syrie. Aïcha Kadhafi, la fille du dirigeant libyen déchu, a assuré vendredi soir que son père allait bien et combattait sur le terrain, s’en prenant aux nouvelles autorités qu’elle a qualifiées de traîtres, dans une intervention téléphonique sur la chaîne Arraï basée en Syrie."Soyez tranquilles, votre grand leader va bien, il porte les armes et combat sur les fronts", a dit Aïcha Kadhafi sur la chaîne qui diffuse régulièrement des messages de dignitaires de l’ancien régime."Vous pouvez être fiers de votre leader", a-t-elle affirmé s’adressant au "peuple résistant" de Libye, qu’elle a appelé à se "soulever" contre les nouvelles autorités qualifiées de "traîtres". Aïcha Kadhafi, qui s’est réfugiée en Algérie avec deux de ses frères et sa mère, a qualifié "le nouveau gouvernement" de "mascarade", faisant allusion au Conseil national de transition (CNT), issu de la rébellion débutée mi-février contre le régime et qui dirige le pays depuis la chute du colonel Kadhafi, toujours en fuite. Aïcha Kadhafi s’en est pris aux responsables du CNT, citant notamment Mahmoud Jibril, N.2 du Conseil, Abdelhafiz Ghoga, vice-président du CNT et Abdelhakim Belhadj, commandant militaire de Tripoli, qu’elle a qualifiés de "traîtres qui ont rompu leur serment d’allégeance" au régime du colonel Kadhafi. Elle a ainsi prévenu les Libyens: les dirigeants du CNT "ont trahi leur allégeance et ils pourraient le faire avec vous aussi". Aïcha, ses frères Mohamed et Hannibal, sa mère Safia et de nombreux membres de la famille, surtout des enfants, ont été autorisés fin août à entrer en Algérie pour des "raisons strictement humanitaires", selon Alger. Mouammar Kadhafi reste introuvable, de même que ses autres fils encore vivants. Sur le terrain, les combattants pro-CNT font face depuis plusieurs jours à une résistance opiniâtre dans les fiefs pro-Kadhafi alors que le CNT doit se réunir samedi pour discuter de la composition du gouvernement de transition.

Ismain
Samedi 24 Septembre 2011 - 23:11
Lu 781 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+