REFLEXION

Ahmed Ouyahia reconduit son "premier Staff" aux législatives



Ahmed Ouyahia reconduit son "premier Staff" aux législatives
Le Rassemblement national démocratique (RND) opte pour la continuité dans l’établissement de ses listes de candidats aux législatives du 10 mai prochain. Ahmed Ouyahia a tranché ce jeudi après midi lors d’une réunion interne du parti en validant les listes confectionnées par les commissions de wilaya.  l’actuel groupe parlementaire a été reconduit presque en totalité. L’actuel vice président de l’APN, Seddik Chihab, conduira la liste de la capitale. Il sera secondé par un autre ténor du parti : Abdeslam Bouchouareb, chef de cabinet du secrétaire général du parti. Ils sont suivis dans l’ordre par Fouzia Bensahnoun, ancienne présidente de l’APC de Kouba, et Houria Oulbebsir, vice présidente de l’APW d’Alger. La nouveauté pour Alger : le RND a appliqué pour sa liste de la capitale le principe de la parité (50 % pour les femmes et 50 % pour les hommes.)Par ailleurs, trois personnalités ont décidé de se retirer volontairement de la course à la députation : Abdelkrim Harchaoui, l’ancien ministre des Finances, Salah Djenouhat, cadre dirigeant à l’UGTA, et Mustapha Berraf, ancien président du Comité olympique algérien (COA.) Pour la deuxième fois consécutive, le nom de Zohra Flici, de l’Organisation nationale des victimes du terrorisme, ne figure pas sur les listes du RND. Dans les autres wilayas, Ouyahia a décidé de confier les têtes de listes aux chefs locaux de son parti. À Béjaïa, le RND a voulu jouer l’assurance en réitérant sa confiance à ses députés Omar Allilat et Bouchoucha Kamel. Les chances du parti seront défendues à Tizi Ouzou par Tayeb Mokkedem, Belgacem Chabane et Arfi Ourida, universitaires.Le porte parole du parti, Miloud Chorfi, conduira la liste à Mascara. Nouria Hafsi, secrétaire générale de l'Union nationale des femmes algériennes (UNFA) a exigé d’être désignée tête de la liste de Saïda. Elle s’est retirée de la course après le refus d’Ahmed Ouyahia qui a reconduit Chikhi Miloud. Deux autres noms ont été radiés des listes sur décision d’Ahmed Ouyahia. Il s’agit de Bouzidi Toumi,député de Sétif, et Belkhairi Hamid, député de Tiaret. Ce dernier est soupçonné d’être à l’origine de la vague de contestation au sein de la base locale du RND, notamment après à la mort de Benhalima Boutouiga lors d’un meeting organisé par Ouyahia dans cette ville. À l’exception de Cherif Rahmani, ministre de l’Environnement et de l’Aménagement du territoire, tête de liste à Djelfa, aucun ministre du RND n’a souhaité présenter sa candidature. Ouyahia, confie notre source, a demandé à ses militants « d’être offensifs pour défendre les chances du parti qui vise la majorité ».       

Ismain
Samedi 24 Mars 2012 - 11:12
Lu 806 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+