REFLEXION

Ahmed Ouyahia dément : Pas d’amnistie générale pour les terroristes



Le premier ministre algérien Ahmed Ouyahia a écarté vendredi toute possibilité d’amnistie générale en faveur des terroristes, alors que l’Algérie a célébré jeudi le sixième anniversaire de " la politique de réconciliation nationale " adoptée par référendum le 29 septembre 2006. " J’ai lu dans certains journaux qu’il va y avoir une amnistie générale en faveur des terroristes. Faux, faux sur toute la ligne et je la démens (l’information) le plus solennellement du monde ", a t-il déclaré lors d’un bref point de presse au terme de la réunion tripartite Gouvernement/Patronat /syndicat.Le démenti du Premier ministre, s’il s’adresse à la presse, se veut surtout une réponse du berger à la bergère au président de la commission de promotion et de protection des droits de l’homme en Algérie qui avait fait jeudi, à l’occasion du sixième anniversaire de la " politique de réconciliation " un plaidoyer enflammé pour une amnistie générale en faveur des terroristes, dés lors que d’autres pays ayant vécu des violences l’ont adoptée.Ce passage en l’occurrence est une réponse à tous ceux qui faisaient du lobbying pour permettre aux anciens du FIS de créer leur parti politiques, une étape qui viendrait en quelque sorte parachever la politique de réconciliation nationale.

Ismain
Vendredi 30 Septembre 2011 - 22:02
Lu 282 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+