REFLEXION

Affriolée par l’idée du mariage, elle s’empare du cachet officiel : Un notaire embourbé par sa sécrétaire dans un réseau de vol de voitures à Skikda.

Un notaire ensorcellé sous l’effet du charme de sa secrétaire, après tant d’année de volupté et de promesses non tenues, se trouve inculpé dans un réseau de faussaire et de vol de véhicule par sa secrétaire qui s’est volatilisé avec son cachet



C’est incroyable , mais vrais, la ville de Skikda vient de connaître l’histoire la plus scabreuse d’un délit ayant trait à une confiance trahie par une jeune et séduisante sécrétaire à l’encontre de son responsable hiérarchique qui n’est autre qu’un notaire très mal averti du vice et du comportement volage et macabre de sa secrétaire bien chérie.
Cette défaillance sentimentale a couté un prix fort et pernitieux, mettant en culpabilité ce notaire, pour appartenance à un réseau connu à l’échelle nationale pour sa spécialisation dans le vol des voitures et la falsification de leurs documents respectifs. Cette situation déplorable, et suicidaire pour un responsable, ne peut arriver que sous l’effet du charme et de l’ensorcellement sentimental, ou alors comment peut on se permettre sans la moindre conscience morale, une telle aventure amoureuse pleine de fausses promesses pendant plus d’une décennie sans que les choses sérieuses puissent se confirmer. Ne dit-on pas « celui qui s’amuse avec le feu, risque de se bruler les doigts ».
Cette bande de voleurs de voitures et de trafiquant de cartes grises et autres documents, serait été identifiée , que grace à un barrage routier à Biskra ou il fut arrété un jeune conducteur soupconné de possession de faux documents, qui s’averraient après enquete etre falsifiés, et qui portaient un cachet d’un notaire installé à Azzaba chef lieu de la wilaya de Skikda.
L’enquete en cours a dévoilé que le jeune conducteur, a acheté ce véhicule d’une autre personne selon ses déclarations, alors que même cette dernière « le vendeur » a été appréhendée par les services de sécurité de Biskra, en sa possession d’innombrables documents falsifiés ne portant aucune mention , sauf le cachet du notaire (A.H) domicilié à Azzaba qui selon toute vraissemblance appartennaient à des agences privées de location de véhicules. Suite à ca, le notaire aurait été interpellé et inculpé de faux et usage de faux, dans une affaire défiant toute chronique, qui serait entre les mains de la justice de Biskra, qui tranchera ultérieurement malgré ses confirmations d’innocence, qu’il n’y’avait aucune relation entre lui et le reste de la bande arrétée. Riad

. .
Vendredi 22 Mai 2009 - 23:07
Lu 600 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+