REFLEXION

Affaire Naftal : Les accusés risquent de 5 à 10 ans de prison



26 personnes accusées de détournement de carburant de la station Naftal du Caroubier, risqueront des peines de prison allant de 5 à 10 ans de prison. Parmi les inculpés, des cadres de la station, des chauffeurs, des agents de sécurités et des remplisseurs, a ton-appris, mercredi, lors de la plaidoirie du procureur de la République, qui a requis des peines allant jusqu'à 10 ans de prison pour les principaux accusés  .Convaincu ,  que toutes les preuves relatives aux accusations portées à l’encontre des mis en cause au cours de l’enquête et l’instruction judiciaire sont formelles, le procureur de la République du pôle judiciaire de Sidi M’Hamed a requis, des peines allant de cinq à dix ans de prison ferme assorties d’amendes  variant entre deux et cinq millions de centimes et  neuf peines de dix ans de prison ferme contre C.TAREK,G.SAMY, Z.Nacer eddine, B.Omar, K. Hakim, A.Hamid, L.Abdelillah, S.Boualem, C.Abdelhak, les considérant coupables des faits retenus contre eux par le juge d’instruction,  notamment en ce qui concerne la «création d’une association de malfaiteurs, détournement de deniers publics et faux et usage de faux dans des documents administratifs ».Selon le même procureur, les inculpés se sont organisés en trois groupes pour pouvoir détourner des camions remplis d’essence de la station du Caroubier pour les vendre à prix réduits. Le procureur a précisé que des citernes d’essence ont été vendues, chacune, à 42 millions de centimes alors que leur prix réel est de 62 millions   de centimes. Il a, par ailleurs, requis six peines de huit ans de prison ferme contre Nacer.M, S.Rachid, C.Samir, B.Mohamed, L.Amar, K.Djelloul arguant que ces derniers sont entièrement responsables des préjudices matériels causés à l’entreprise car ils ont failli à la mission qui leur a été confiée par l’administration de Naftal. Pis encore, ils auraient usé de leurs postes (chefs de groupes de la sécurité),  pour faciliter la sortie de plusieurs camions citernes en falsifiant des factures et des bons de commande. Le représentant du parquet a, en outre, requis trois peines de sept ans de prison ferme contre H.M.S.B.Amar, H.R.Smail pour complicité flagrante dans le détournement de deniers publics en procédant au trafic d’essence. Le même procureur a requis une peine de cinq ans de prison ferme contre B.Lyes pour n’avoir pas dénoncé les manières fallacieuses qu’utilisaient les mis en cause pour détourner les camions citernes devant transporter l’essence.        

Ismain
Samedi 26 Octobre 2013 - 11:25
Lu 118 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+