REFLEXION

Acte IV !



Le Cameroun n'a que ce qu'il mérite. Incapable d'honorer son statut de favori de cette Coupe d'Afrique des nations angolaise, ni de relever le défi pour l’honneur, la formation de Paul Le Guen a été contrainte de quitter l’Angola par la petite porte. Cette défaite des lions indomptables a ouvert la porte au duel du siècle qui semble s’éterniser entre les Fennecs et les Pharaons, un certain ALGERIE-EGYPTE. Il est dit quelque part, que la pièce n’a pas encore livré son acte final. Ironie du sort et du sport. Les fennecs rencontreront donc une nouvelle fois les pharaons pour un billet pour la finale de la coupe d’Afrique des nations. Une demi-finale qui sera à l’évidence, sous haute tension. Des retrouvailles explosives. Pour les égyptiens, il s’agit de laver l’affront d’Oum-Dorman (Soudan) face aux algériens qui leur ont barré la route vers la Coupe du Monde alors, qu’ils croyaient avoir le ticket en poche, et pour les Algériens reste de confirmer leur statut de mondialiste et confirmer si besoin est, leur exploit qui les a menés en terre de Mandela. Cette nouvelle empoignade se déroulera aussi en terrain neutre pour trancher définitivement sur la suprématie. La mission est rude pour les uns comme pour les autres, il ne s’agit pas d’un simple match, mais d’un choc de titans. Ce sera en tout cas une belle revanche entre deux équipes qui n’ont pas encore dit leur dernier mot, c’est à croire que leur histoire est appelée à demeurer commune. La mémoire encore lourde de l’historique défaite aux allures de drame national d’Oum-Dorman, où de redoutables Fennecs avaient brisé le rêve de plus de 80 millions d’Egyptiens. Mais restait pour les pharaons ce vœu secret de croiser le fer avec les verts en coupe d’Afrique des nations pour prendre leur revanche tant espérée sur le « bourreau algérien ». Le vœu de rencontrer les verts semble exhaussé et Hassan Shehata et ses disciples, vont tout faire pour atteindre leur objectif, à savoir celui de conserver la couronne continentale et rendre ainsi la crédibilité à cette équipe égyptienne humiliée, et l’honneur perdu sportivement au Soudan, à leur peuple. Forts de leur statut de mondialistes, conquis à la sueur de leur front et payé au prix fort, les verts comptent pour leur part de rééditer leur performance du 18 novembre et gagner le droit de succéder au palmarès africain, à leur historique rival. Sur un autre registre, d’autres préparatifs sont en cours semble t-il, en Algérie pour soutenir l’équipe nationale. Les autorités algériennes comptent rééditer le coup, en établissant un pont aérien pour le transport des supporters en Angola, pas à la hauteur de celui de Khartoum qui a vu pas moins de 13 000 supporters atterrir en terre Soudanaise, mais la perspective de voir les verts rencontrer une nouvelle fois l’Egypte, galvanise les supporters, un engouement que le gouvernement a décidé d’accompagner.

Amara Mohamed
Mercredi 27 Janvier 2010 - 23:01
Lu 397 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+