REFLEXION

Achaacha-Mostaganem : Célébration du 47° anniversaire de la police. Des hommages pour les familles des martyrs du devoir et les policiers victimes du terrorisme.



Achaacha-Mostaganem : Célébration du 47° anniversaire de la police. Des hommages pour les familles des martyrs du devoir et les policiers victimes du terrorisme.
Mercredi dernier, la sûreté de daïra de « Achaacha » a fêté la célébration du 47° anniversaire de la police nationale. Pour la circonstance, le siège du commissariat a été orné aux couleurs nationales pour accueillir cette grande occasion qui a vu la présence d’une centaine d’invités entre autorités locales, notables et représentants de la société civile ainsi que la presse locales et des policiers retraités.

Achaacha-Mostaganem : Célébration du 47° anniversaire de la police. Des hommages pour les familles des martyrs du devoir et les policiers victimes du terrorisme.
Après la levée du drapeau, un dépôt de gerbes de fleurs, accompagné de la Fatiha a été effectué, dans l’enceinte de la sûreté, en présence du chef de sûreté et de ses subalternes, en mémoire aux défunts policiers ayant perdus la vie dans l’exercice de leurs fonctions. A l’occasion, le chef de la sureté ; le commissaire Mr A. Marouane ; a pris l’initiative d’inviter et honorer les parents des policiers martyrs du devoir ( les défunts : Daoudi AEK ; inspecteur de police assassiné le 08/08/1994 à Tiaret – Ammour Boualem dont tous les mostaganemois se souviennent de lui pour avoir exercer une bonne douzaine d’années au niveau de la grande poste comme agent de la circulation ; assassiné aux HLM le 04/02/ 1995- Boucila Kadour, kidnappé et assassiné par un groupe terroriste à Achaacha en 1994, et le jeune policier Boudahmani Bouyagoub ; victime d’un attentat terroriste en face de l’université de Bab Zouar à Alger). Les blessés du corps n’ont pas été oubliées dont on cite : Belkacemi Lakhdar ; victime d’un attentat à la bombe; le 13/04/1995 au commissariat du 3° arrondissement et qui lui a estropié les deux jambes- Hamadouche Chaabane, blessé à la tête lors d’un attentat à Oued R’hiou où il exerçait en 1996- Belhouari MED, atteint d’une balle à la tête en 1994 à Mostaganem, il a succombé à ses blessures quelques années après). Au cours d’une collation offerte à l’honneur des présents, les invités ont exprimé émotions et gratitudes envers la police pour avoir été conviés à participer à la célébration de cette journée mémorable et espèrent consolider davantage le lien de ce corps avec la société pour participer conjointement à l’édification de l’état de droit. En Parallèle, des portes ouvertes ont été organisées du 19 au 21 du mois de juillet au niveau de la bibliothèque communale et un tournoi de football a eu lieu au niveau du complexe sportif, croit-on savoir. Il est de notre devoir de saluer les efforts de la police nationale et de leur exprimer toutes nos considérations pour leur engagement dans la lutte contre le terrorisme et le maintien de l’ordre publique.

Abdelwahab Adda
Samedi 25 Juillet 2009 - 08:48
Lu 2970 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+