REFLEXION

Abracadabra



Abracadabra
Il est curieux de relever de quelle manière le président du COA qui, pourtant doit son « existence » même à Raouraoua, s’est immiscé dans la polémique qui oppose celui-ci à Hannachi. Non seulement, il n’est concerné ni de près, ni de loin par cette question, il aurait pu tout simplement appliquer cette maxime qui veut que le silence soit d’Or. Or, non seulement il ne l’a pas fait, mais un plus il a pris fait et cause contre son bienfaiteur. A croire qu’il s’est exprimé sur la base d’instruction venant d’on ne sait où, que Raouraoua aurait été lâché par l’on ne sait qui, et que le règne de cette grosse ponte du foot touche à sa fin. Joli quand même le chant du cygne quand il concerne certaines personnes bien précises.

. .
Dimanche 10 Octobre 2010 - 00:01
Lu 310 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+