REFLEXION

Abdelkader Zoukh, pressenti à la tête de la protection civile

DEUX WALIS POUR LA PROTECTION CIVILE ET LES DOUANES ET MEDELSI POUR LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL

Ancien wali de Mostaganem, Oran, Médéa et actuellement de Sétif, Abdelkader Zoukh, est un bulldozer politique et architecte de nature, doté d'une énergie vibrionnante et qui ne recule devant rien. Le wali pompier qui est venu au secours de plusieurs wilayas noyées par le sous-développement et la mauvaise gestion est appelé aujourd’hui à être le premier pompier d’Algérie pour diriger la direction générale de protection civile.



Abdelkader Zoukh, pressenti à la tête de la protection civile
Selon une source bien informée, trois nouvelles nominations devraient être annoncées dans les prochains jours par le président Abdelaziz Bouteflika. Il s’agit de l’ancien ministre des affaires étrangères, Mourad Medelci , qui est pressenti pour prendre la tête du Conseil constitutionnel, en remplacement de Tayeb Belaiz, nommé ministre de l’Intérieur lors du remaniement ministériel annoncé mercredi dernier par la présidence de la République. L’autre nomination attendue, selon la même source, est celle du wali de Sétif, M. Abdelkader Zoukh au poste de directeur général de la protection civile en remplacement du colonel Hebbri. Ce dernier aurait demandé sa mise à la retraire pour une raison liée à son âge. Dans ce contexte, le wali de Tebessa, M. Mebrouk Beliouz, devrait être nommé, selon la source, directeur général des Douanes Algériennes en remplacement de Mohamed Bouderbala qui sera nommé ambassadeur dans une capitale européenne.  Par ailleurs, le futur président du Conseil constitutionnel doit veiller à la révision de la Constitution promise par Bouteflika et surtout jouer un rôle clé lors des élections présidentielles de 2014. Le Conseil constitutionnel, garant de la Constitution, doit valider les dossiers des candidats des élections présidentielles, valider et annoncer les résultats du scrutin et contrôler les dépenses des candidats à cette élection. A  rappeler que le 8 septembre, soit trois jours avant le remaniement ministériel, le président Bouteflika avait reçu en audience le Premier Abdelmalek Sellal et Mourad Medelci. C’est le seul ministre qui a été reçu par le Président depuis le retour de ce dernier au pays le 16 juillet dernier, après 80 jours de soins en France.

Riad
Lundi 16 Septembre 2013 - 11:28
Lu 2724 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+