REFLEXION

AUTEUR D’UN ACCIDENT FAISANT QUATRE POMPIERS BLESSES : Le chauffeur ivre et ses 2 complices en prison



AUTEUR D’UN ACCIDENT FAISANT QUATRE POMPIERS BLESSES : Le chauffeur ivre et ses 2 complices en prison
Un grave accident s’est produit dernièrement sur la route de la corniche oranaise faisant quatre blessés, dont deux femmes, parmi les éléments de la protection civile de Bouisseville. Le véhicule transportant les pompiers a été percuté par une voiture Renault « Clio » dont le conducteur s’est enfui à la faveur de la pagaille provoquée par l’un de ses passagers qui s’en est pris aux victimes, alors qu’il fallait secourir ou, tout au moins, s’inquiéter de leur état en pareille circonstance. Les blessés avaient effectivement besoin de secours, selon nos sources, étant donné que l’un d’eux souffrait de blessures ayant nécessité une incapacité temporaire de travail de 60 jours, prescrite par le médecin légiste. Les éléments de la sûreté de la daïra d’Aïn El-Turck qui se sont saisis de l’affaire, sont parvenus à identifier rapidement l’auteur de l’accident et l’ont interpelé. Il s’agissait d’un jeune homme de 28 ans, dénommé C.S., originaire d’Alger, qui se trouvait en état d’ébriété avancée lorsqu’il a heurté le véhicule transportant les quatre pompiers. Ce serait donc pour favoriser la fuite du chauffard ivre que l’un de ses passagers, dénommé B.M., âgé de 26 ans, a voulu créer la diversion en s’en prenant aux victimes. Mais peine perdue, puisque le responsable de l’accident a été identifié et arrêté par la police qui l’a présenté devant le parquet d’Ain El Turck où il devra s’expliquer. Nos sources précisent que les trois passagers de la « Clio », tous originaires de la capitale, ont été légèrement blessés. Ils rentraient tous plus ou moins émoustillés, probablement d’une soirée de beuverie organisée dans l’un des nombreux tripots de la région côtière d’Ain El-Turck. Le parquet d’Ain El-Turck a placé les trois compères en détention provisoire, en attendant leur jugement pour conduite en état d’ivresse, outrage et atteinte à des éléments appartenant à un corps constitué. Des accusations graves qui encourir les mis en cause à plusieurs années de prison.

A. Salim
Vendredi 19 Novembre 2010 - 22:01
Lu 460 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+