REFLEXION

AUJOURD’HUI, LES ELECTIONS LOCALES : Les Mostaganemois sont appelés à voter

Après une campagne électorale de 21 jours, les choses sérieuses commencent. Aujourd’hui c’est le jour du jugement où plus de 450 000 électeurs Mostaganemois sont appelés à élire leurs représentants au niveau de leurs APC ainsi qu’au niveau de l’APW.



AUJOURD’HUI, LES ELECTIONS LOCALES : Les Mostaganemois sont appelés à voter
Le scrutin est crucial pour certaines formations politiques à l’image du FLN et du RND qui doivent, impérativement, confirmer les bons résultats obtenus lors des législatives du 10 mai dernier pour préserver leurs places de premières forces politiques dans la wilaya. La tâche ne sera pas facile car  l’engouement populaire des élections de 2007 ne sera peut-être pas au rendez vous. Les partis majoritaires à l’APN sont confrontés, au niveau local, à une concurrence où la réputation des candidats et leur popularité est le principal critère pour se faire élire. Néanmoins, la compétence de ces derniers est hautement sollicitée. Certains partis ont perdu, ces dernières années, de leur rayonnement  à l’image des partis dits islamistes qui n’ont pas su s’imposer   à cause des querelles  à l’intérieur de ces formations qui les ont affaiblis et qui ont poussé leurs cadres à chercher ailleurs. Cependant, ces problèmes ne les ont pas empêchés de présenter des listes dans quelques communes de la wilaya. 12 listes sont en lice pour l’assemblée populaire de wilaya (APW) dont un parti qui participe pour la première fois ; le PST (Parti Socialiste des Travailleurs) qui est un parti d’extrême gauche. Celui-ci concoure, également, pour l’APC de Mostaganem et Hassiane. Un autre nouveau parti est en course pour la même APW. Il s’agit du MPA (Mouvement Populaire Algérien) qui a préféré que sa liste soit conduite par un ancien sénateur suivi du P/APW sortant. Concernant les APC, les services de la wilaya ont enregistré le dépôt de 209 listes représentant plusieurs partis. Seuls le FLN et le RND ont pu couvrir toutes les communes   de la wilaya de Mostaganem qui sont au nombre de 32 alors que le MPA n’a pu couvrir que 23. A signaler que la commune d’Ain Boudinar est la seule commune où seulement deux partis sont en course (le FLN et le RND). Dans ce contexte, les habitants de la commune de Mostaganem où le taux de participation aux élections n’a jamais dépassé les 30% se trouvent, à l’occasion des élections d’aujourd’hui, devant un choix ; la continuité ou le changement. En effet, après un mandat RND et 2 FLN, la population de Mostaganem n’est pas satisfaite de la gestion de ces derniers, d’où la nécessité de donner une chance aux autres partis pour montrer leur savoir faire. A cet effet, deux partis sont en mesure de mettre en échec les plans des deux ténors. Il s’agit du PLJ et du PNA qui prennent vraiment au sérieux ces élections. L’enjeu est énorme, plus de 100 000 électeurs feront leur choix, ce jeudi, et choisiront le nouveau locataire de l’hôtel de ville. Cette ville qui a tant souffert de 15 années d’incompétence. Enfin, si seulement les Mostaganemois prenaient un temps de réflexion avant de voter, peut-être on aura le changement que tout monde le désire ; « Le changement passe avant tout par l’APC » dira un chef politique.       

Charef Slamani
Jeudi 29 Novembre 2012 - 00:00
Lu 542 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+