REFLEXION

ATTRIBUTION CONTESTEE DE 610 LOGEMENTS : La ville de Tissemsilt sous tension

Des dizaines voire des centaines de citoyens de la commune de Tissemsilt ont choisi de sortir dans la rue pour exprimer leur mécontentement après que les responsables locaux de cette commune aient affiché hier mardi la liste de 610 bénéficiaires dans le cadre du logement social locatif (LSL).



ATTRIBUTION CONTESTEE DE 610 LOGEMENTS : La ville de Tissemsilt sous tension
En effet, dès l’affichage de cette liste, des citoyens qui disent avoir été exclus des listes, sont sortis en groupes pour se rassembler devant le siège de la daïra causant un climat inhabituel et tendu jusqu’au moment où vers midi les choses prirent une autre tournure, des escarmouches avec les services de sécurité suivis de jets de pierres qui ont causé des dégâts à la devanture du siège de la daïra et c’est à ce moment là que les policiers présents en grand nombre entamèrent une opération de force pour disperser les protestataires en se servant de matraques et autres gourdins, et ils ont arrêté une vingtaine de personnes. Les protestataires précisent que dès le début, l’opération a été entachée de plusieurs irrégularités, ils affirment qu’aucun membre de la commission d’étude des dossiers n’est originaire de Tissemsilt et que parmi les bénéficiaires, il existe des personnes dont la situation est beaucoup plus aisée que d’autres, ils affirment aussi qu’il y avait parmi ces bénéficiaires ceux qui ne sont plus dans le besoin, ainsi que des proches de certains membres de l’APC et les privilégiés. D’autres se sont même posé une question toute logique sur le nombre des bénéficiaires en affirmant que M. le wali avait annoncé lors de la dernière APW qu’il est question de 625 logements à distribuer, alors où sont passés les 25  logements manquants, une question qui a trouvé une réponse chez le chef du cabinet de M. le wali qui a affirmé que ce dernier (wali) a déclaré que la prochaine distribution des logements est tombée accidentellement dans une simple erreur de calcul puisque le quota était initialement de 425 logements. D’autre part, les mécontents affirment qu’à chaque distribution, c’est la même chose, malgré qu’ils remplissent les conditions demandées, leurs noms ne figurent pas sur les listes et on leur promet toujours qu’ils seront sur la prochaine liste. Malgré ce nouveau quota, le problème du déficit en logements à Tissemsilt est loin d’être résolu compte tenu du nombre très élevé des demandeurs et que la commission a étudié un peu plus de 5000 dossiers de demandeurs. En tous les cas, la situation est sur un vrai brasier et la tension ne fait qu’accentuer la crise, d’autre part, beaucoup de familles qui attendaient avec impatience le jour de l’attribution pour savourer le bonheur d’habiter un appartement décent se sont vite rétractées. Enfin, il est à préciser qu’au temps de l’après midi, la situation était très tendue et la présence des agents de l’ordre se fait remarquer en force et un peu partout dans la ville notamment devant le siège de la daïra.    

A. Ould El Hadri
Mercredi 22 Mai 2013 - 08:52
Lu 447 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+