REFLEXION

ATTEINTES A L’ENVIRONNEMENT A MOSTAGANEM : Les pilleurs de sable pointés du doigt

En dépit des mesures répressives et des campagnes de sensibilisation, l’environnement continue à subir de plein fouet toutes formes d’atteintes. Les affaires de pillage de sable viennent en tête de liste.



Sur une bonne partie des plages de la région de Mostaganem, des actes de pillage sont régulièrement signalés. Ces derniers jours, ce phénomène bat son plein au niveau de la plage de Aizeb située à proximité de l’embouchure d’oued du Chélif, à 13 km à l’est de Mostaganem. Avec du sable de meilleure qualité, le pillage était devenu systématique. En effet, c’est avec des camions qui empruntaient un accès à travers la forêt d’Aizeb où en passant par le chemin menant à Sidi Belattar que le sable est acheminé. Face à cette ‘’hémorragie’’ qui risque d’hypothéquer l’avenir de nos côtes, les citoyens lancent un appel à qui de droit, pour mettre un terme aux agissements à de tels réseaux qui violent la loi. Normalement, aucune extraction n’est autorisée au niveau des plages, mais selon plusieurs témoins, de nombreux camions chargés de sable marin volé ont été repérés. C’est la nuit que les pilleurs sévissent le plus. L’année dernière, une vingtaine d’affaires de pillage de sable ont été traitées et plusieurs personnes arrêtées. La population locale avait alors poussé un ouf de soulagement. Malheureusement, les pilleurs continuent à sévir, même si leur activité nocturne a, quelque peu, baissé. D’autre part, pour les habitants de la localité de Bahara, le pillage de sable a pris des proportions alarmantes. « En quête de sable, cédé à des prix exorbitants, avoisinant les 4000 DA pour une benne de tracteur, les pilleurs n’hésitent pas à prendre des risques », assure un jeune de la localité. Ce phénomène a pris de l’ampleur suite à la prolifération des chantiers de construction. Pour faire face à ce phénomène, une stratégie a été mise en place, afin d’empêcher et de décourager le pillage du sable, avec la mise en place de deux barrages fixes de la gendarmerie nationale. D’autres mesures ont été également mises en œuvre par le secteur concerné quant au contrôle et l’analyse du sable saisi, afin de déterminer son origine.     

Gana Yacine
Dimanche 6 Mars 2016 - 18:33
Lu 500 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+