REFLEXION

ARZEW : Plusieurs cambriolages enregistrés en un mois à la cité ‘’les plateaux’’

La psychose s’empare des résidents de la grande cité de l’Emir Abdelkader (ex-Les plateaux) à Arzew où la recrudescence des vols défraie la chronique dans certaines localités de la commune d’Arzew.



C’est le cas notamment à la corniche Arzewienne, Cap Carbon et fontaine des gazelles, au chef-lieu de la commune  d’Arzew  où les habitants vivent la peur au ventre, ces derniers temps. « C’est l’insécurité totale qui règne au niveau de ces 02 localités », dira un citoyen. Et d’ajouter encore pour exprimer son inquiétude quant à cette situation qui prend, de plus en plus d’ampleur : « plusieurs maisons, de magasins, voire même des écoles, ont été volés. Un autre habitant de la cité Emir Abdelkader  souligne qu’il y a quelques jours, un appartement d’un fonctionnaire  a été attaqué par des malfaiteurs qui se sont emparés d’une somme d’argent qu’ils ont trouvé et quelques autres objets de valeur. Même la bibliothèque de cette importante cité du chef-lieu, ajoute-t-il, n’a pas été épargnée. Par ailleurs, notre interlocuteur nous fera savoir que plusieurs actes d’agression ont été commis depuis le début de l’hiver. « Des personnes étrangères à la région y circulent avec leurs voitures et agressent des personnes de passage. Il faut vraiment éviter de sortir durant la nuit», prévient-il. Tous les citoyens que nous avons abordés  sur le  sujet sont unanimes à dénoncer ce phénomène et demandent aux responsables concernés de faire le nécessaire pour mettre fin à ce cauchemar qui a trop duré et sécuriser le tronçon routier allant de  la cité Ben Boulaid vers  les plateaux et la cité Ahmed Zabana. Les malfaiteurs profitent  de l’occasion d’absence de barrage de contrôle pour accomplir leur forfait. Les habitants de cette région, encore sous le choc de l’assassinat du jeune Nacer, lancent un appel urgent aux autorités locales auxquelles ils demandent  l’ouverture  de  la nouvelle sûreté urbaine de la cité  des plateaux  inaugurait depuis plus d’une année n’a pas encore était  mise en service pour des motifs inconnus.

Medjadji H.
Vendredi 7 Février 2014 - 17:20
Lu 171 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+