REFLEXION

ARZEW : Plus de 700 hectares de forêts dévorés par les flammes

Les flammes en furie des feux de forêts déclarés depuis plus d’une semaine, ne cessent de consumer plus de superficie, où jusqu’à avant-hier plus de 70 hectares de forêts des montagnes « d’El Arousse, Sidi Moussa, Dar Amara, et Sidi Benyebka » à Arzew auraient été ravagés par les flammes, après avoir détruit une superficie de 630 hectares dans la même région au cours des dix derniers jours selon des sources concordantes.



Les vents très chauds qui ont soufflé durant cette période de canicule dans plusieurs régions de la wilaya ont contribué à l’augmentation des températures, ce qui a facilité la reprise du feu sous les cendres, après d’intenses efforts fournis par les services de la protection civile pour venir à bout de cet incendie épouvantable, considéré parmi les plus grands incendies de forêts déclarés récemment dans le pays selon la même source. Après l’extinction des flammes, l'incendie a repris samedi à midi en raison de facteurs climatiques qui lui ont permis de se propager au reste de la superficie de la forêt où il a dévoré encore 70 hectares. Pour venir à bout de ces feux de forêts, les services de la protection civile d'Oran ont été appuyés et renforcés par les éléments de la protection civile  de Sidi Bel Abbès, Mostaganem, Mascara, et de l’Armée Nationale Populaire, où il a été mobilisé plus de 1600 agents, 60 camions, des citernes, et un grand nombre d'ambulances selon la même source. Il y a lieu de préciser que l’incendie s’est déclaré le 10 Juillet dernier suite auquel les services concernés se sont impliqués dans la plus grande opération d’extinction de feu de forêts pendant des jours et des nuits, où ils n’ont pu le maitriser que la nuit de samedi dernier et le même scénario a repris le lendemain au milieu de la journée, ce qui a donné lieu à la poursuite de l’opération  d'intervention. Ce gigantesque incendie a suscité une grande alerte au niveau de l’hôpital d’El Mohgoune,  après l'afflux de plus de 220 personnes qui ont été victimes de problèmes respiratoires et de suffocation à cause de la fumée épaisse et de la chaleur intense, parmi elles, 4 personnes ont été placées en réanimation en raison de la gravité de leur cas ajoute la même source. Les températures dans ces zones auraient dépassé les 44 degrés, ce qui eu un grand impact sur la population, notamment les asthmatiques et les personnes âgées précise la même source.

Touffik
Mardi 22 Juillet 2014 - 10:52
Lu 242 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+