REFLEXION

ARZEW : Les décharges sauvages pullulent



Devant l'absence de contrôle, de campagne de sensibilisation ou d'action de nettoyage et de dépollution et surtout l'inexistence de décharge publique ou de centre d’enfouissement technique (CET), l'insalubrité ne cesse de galoper et de gagner les moindres recoins du chef-lieu de la commune d’Arzew.  En effet, l'on constate que ce sont les abords de chemins, de voies publiques, de rivières et de ponts qui servent de dépotoirs pour ordures ménagères. Les décharges sauvages se multiplient pendant que la nature reçoit des coups de dégradation progressive, jusqu’à menacer la santé publique en général. Les exemples les plus frappants de ces spectacles non contrôlés de divers déchets ménagers et autres, sont visibles, notamment près du stade communal, de la polyclinique et du côté nord de la municipalité. L'autre exemple d'insalubrité est situé juste à l'entrée de la localité, au lieu-dit cité Ben Boulaid ainsi que la cité des complexe 1000 logements, sur le même axe routier reliant la cité des 1000 logements vers la cité  de l’Emir Abdelkkader. De grosses quantités de toutes sortes d'immondices ont été jetées directement sur les abords du chemin, s'amoncelant dangereusement au détriment de l'environnement, de la santé des riverains et des usagers de la route en général, agressés continuellement par des puanteurs insupportables. « Vous voyez que la chaussée est devenue étroite à cause de l’incivisme de certains citoyens qui déposent leurs déchets sur les bordures», nous fait remarquer un habitant. Un autre ajoute que ce dépotoir à ciel ouvert ne fait que le bonheur des chiens et chats errants. « Nous avons signalé notre souffrance aux responsables de la commune, mais depuis quand ces derniers se soucient-ils de nos doléances ? », regrette-t-il. Ce qu’il faut dire, il est temps pour les autorités de remettre les pieds sur terre, en procédant aux travaux d’aménagement et au nettoyage, car l’environnement au niveau de cette localité se dégrade de plus en plus avec des quartiers sans assainissement ni lieux de collectes d’ordures ménagères.                                

Medjadji. H
Dimanche 29 Décembre 2013 - 18:25
Lu 81 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+